"La cité sociale" : les hôpitaux généraux des provinces septentrionales française au siècle des Lumières

par Olivier Ryckebusch

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Marie-Laure Legay.


  • Résumé

    L'obligation faite aux gens de loi de conduire les mendiants dans les prisons de la ville la plus proche soulève la question de l'enfermement dans les grandes cités des provinces du nord. en france, l'etat royal croit remédier à ces difficultés par l'édit de juin 1662 ordonnant la création d'un hôpital général dans chaque ville du royaume. dès les années 1730, les administrateurs des principales villes des pays-Bas français appellent de leurs vœux une nouvelle forme de prise en charge du paupérisme : les hôpitaux généraux. ces établissements dans les provinces septentrionales n'ont fait l'objet d'aucune étude d'ensemble. il importe pourtant d'observer comment, dans un contexte de centralisation administrative, ces institutions se sont implantées dans des provinces où la tradition d'autonomie administrative était ardemment défendue. • la tutelle de l'intendant a-T-Elle été acceptée sans heurt dans la flandre maritime, pays d'administration directe, en flandre wallonne ou dans le hainaut, où les élites locales défendaient une co-Gestion du territoire ? • le financement de tels établissements doit également être étudié de près : selon les pays, là encore, le coût de l'hôpital général était supporté soit directement, soit indirectement par les contribuables, selon les modes d'administration locale. • l'expérience du renfermement des pauvres a par ailleurs suscité des critiques qu'il nous faudra analyser en tenant compte du contexte intellectuel du xviiie siècle. il convient aussi de s'interroger sur la réalité de l'autonomie de ces établissements hospitaliers, principalement au plan de la gestion financière et comptable.• pour administrer et gérer ces établissements, les magistrats font appel aux élites locales. les notables contribuent à la fois de leur temps et de leur argent à ces structures caritatives locales. ils collaborent souvent avec les représentants des élites des grandes villes• on ne négligera pas pour autant le caractère social du sujet : la large ouverture de ces hôpitaux généraux aux enfants permettra, semble-T-Il, d'établir un modèle particulier du traitement de l'enfance hôpitaux généraux ont joué un rôle prépondérant dans la genèse de l'enseignement élémentaire.c'est dunkerque qui ouvre la série des fondations grâce à des lettres patentes délivrées dès le 22 juillet 1737. lille suit à une courte distance en 1738, les années 1751-1752 correspondent à une accélération du mouvement avec la création des hôpitaux généraux de valenciennes et de douai.

  • Titre traduit

    The social city : the general hospitals of the French Northern provinces in the age of Enlightenment


  • Résumé

    The obligation (bond) made for people of law to lead (drive) the beggars in the prisons of the closest city raises the question of the confinement in the big cities (estates) of the provinces of the North. In France, the royal State believes to remedy these difficulties by the edict of June, 1662 ordering the creation of a general hospital in every city of the kingdom. The provinces of the North escape this movement up to the first third (third party) of the XVIIIth century. For the XVIth century, the assistance (audience) rests(bases) mostly on the Tables of the poor men there, charitable institutions were placed under the supervision (guardianship) of the Magistrates or people of law. After the wars of succession of Poland and Succession of Austria and under the influence of a new population growth, the northern provinces are confronted with an outbreak of the begging the scale of which questions brutally the efficiency of the model of assistance (audience) hispano - tridentin. The royal power strengthens just like that the repressive regulatory framework, arrests multiply and reveal the incapacity of the traditional structures of confinement. From the 1730s, the administrators (directors) of the main cities of the French Netherlands wish for a new shape of coverage (care) of the pauperism. The local authorities turn (shoot) then to the example of the general hospitals.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Informations

  • Détails : 3 vol. (480-80 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 452-473. Notes bibliogr. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Institut de recherches historiques du Septentrion. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 1076-1
  • Bibliothèque : Institut de recherches historiques du Septentrion. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 1076-2
  • Bibliothèque : Institut de recherches historiques du Septentrion. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 1076-3
  • Bibliothèque : Université Charles de Gaulle. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.