Compétences verbales et troubles du spectre autistique : effets de différents traitements sur l’acquisition de compétences verbales chez les enfants avec TSA et acquisition d’analogues de compétences verbales « complexes » chez les personnes au développement typique et chez les personnes atteintes de TSA

par Marie-Laure Joëlle Nuchadee

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Vinca Rivière.

Le président du jury était Jean-Claude Darcheville.

Le jury était composé de Vinca Rivière, Jean-Claude Darcheville, William Dube, Philip N. Chase, Travis Thompson.


  • Résumé

    Ce travail de thèse cherchait à étudier les compétences verbales chez les individus atteints de Troubles du Spectre Autistique, en se concentrant en particulier sur l'impact du traitement sur le développement de ces compétences, ainsi que sur l‘explication comportementale de la grammaire générative. Notre première étude comparait l'effet du traitement comportemental et du traitement pluridisciplinaire sur les aptitudes verbales des enfants avec TSA en milieu naturel. Les effets du traitement ont été évalués par l'analyse de résultats à des tests standardisés évaluant le vocabulaire commun, le vocabulaire spatial, la syntaxe et le raisonnement non – verbal, et en comparant le nombre d'enfants qui avaient intégré dans le milieu ordinaire (sans aménagement particulier). Les participants avec les meilleurs scores aux tests standardisés et dont les vitesses d'apprentissage atteignent ou dépassent la norme appartenaient au groupe ayant bénéficié d‘un traitement comportemental intensif précoce. C'est aussi dans ce groupe que se trouvait le plus fort pourcentage de participants ayant intégré le milieu ordinaire sans soutien particulier. Nous avons également exploré la façon dont les caractéristiques des enfants pourraient influencer l‘effet du traitement. Nos résultats indiquent que l'âge de début de traitement avait un effet que sur les vitesses d'apprentissage des compétences verbales et cela uniquement pour les participants ayant bénéficié d‘un traitement comportemental intensif. Nous avons aussi exploré la possibilité d'une relation entre la sévérité des symptômes à l'âge de 4-5 ans et les vitesses d'apprentissage et la sévérité des symptômes après environ 4ans de traitement comportemental intensif. L'analyse des données révèle que la gravité des symptômes à l'âge de 4 à 5 ans seraient prédictifs de la sévérité des symptômes qui seraient observés quelques années plus tard. Enfin, nous avons effectué un suivi et comparé les vitesses d'apprentissage après en moyenne 2 ans et après en moyenne 4 ans de traitement comportemental intensif. Une variabilité importante a été observée dans l'évolution des taux d'apprentissage d'un participant à un autre. Enfin, afin de mieux appréhender cette hétérogénéité, nous avons étudié la vitesse d'acquisition des compétences d'enfants avec TSA ayant bénéficié d‘un traitement comportemental intensif pendant en moyenne 4 ans. L'analyse des courbes d'apprentissage indique qu'il y aurait deux types d'apprenants ; des apprenants rapides et des apprenants lents, et cela in dépendamment de l'âge de début de traitement. Notre étude comparative a montré que si le traitement comportemental intensif résultait en des gains plus importants au niveau des aptitudes verbales des enfants atteints de TSA que le traitement multidisciplinaire, toutes les compétences verbales n‘étaient pas affectés de la même manière . En effet, les améliorations au niveau du vocabulaire sont plus importantes que celles observées pour la grammaire. Nous nous sommes attachés dans la deuxième partie de cette thèse à tenter d‘appréhender ces compétences grammaticales dans le cadre comportemental au sein d‘une population avec et sans troubles autistiques. Pour ce faire, nous avons utilisé des consignes réduites au strict minimum, des procédures d‘apprentissage des séquences et de Matching to Sample afin d‘apprendre aux participants à répondre à des stimuli. Ces réponses à ces stimuli étaient considérés comme analogues à certaines de compétences verbales complexes, notamment les relations syntaxiques, et les classes de mots (par exemple, les noms, les adjectifs, les verbes).

  • Titre traduit

    Behavior in typically developing adults and adults with ASD


  • Résumé

    The current thesis aimed at investigating verbal skills in individuals with ASD, focusing in particular on the impact of treatment on the development of these skills, as well as attempting to contribute to a more complete behavior analytic explanation of complex generative language.Our first study aimed at comparing the effect of behavioral treatment and multi disciplinary treatment on the verbal skills of children on the autism spectrum in natural settings. Treatment outcome was assessed by analyzing the results to standardized tests evaluating common vocabulary, spatial vocabulary, syntax and non-verbal reasoning and by comparing the number of children who had been mainstreamed into regular classrooms without the help of an aide. Participants with the best test scores on the standardized tests and whose learning rates reached or exceeded normal learning rates of language skills belonged to the group that received early intensive behavioral treatment. It is also in this group that we find the highest percentage of participants who were mainstreamed without special support. We also set to explore how child variables could influence treatment outcome. Our results indicated that age of intake had an effect only on the learning rates of verbal skills and that only for participants who received intensive behavioral treatment. In addition, we explored the possibility of a relation between the severity of symptoms at the age of 4-5 years and the learning rates and the severity of symptoms after approximately 4 years of intensive behavioral treatment. Data analysis revealed that severity of symptoms impairing the development and interfering communication at the age of 4 to 5 years were predictive of the severity of the symptoms that would be observed a few years later. We also conducted a follow up and compared the learning rates after on average of 2 years of intensive behavioral treatment and after on average 4 years of treatment. Significant variability was observed in the evolution in learning rates from one participant to another. Finally, in an attempt to better understand this heterogeneity, we studied the rate of skill acquisition over a 4-year period of children on the autism spectrum who received intensive behavioral treatment. The analysis of the learning curves indicated that there were two types of learners, fast learners and slow learners and that, regardless of age of onset of treatment.Our comparative study showed that whilst intensive behavioral treatment resulted in more important gains in the verbal skills of children with ASD than multi disciplinary treatment, all verbal skills were not affected in the same way. Indeed the gains in vocabulary were more important than the ones in grammar. We thus set in the second part of this thesis to conduct a behavioral analysis of the development of complex verbal skills in the typically developing population but also in the population on the autism spectrum. We used minimal verbal instructions, and matching to sample and sequence training procedures to develop responding to stimulus classes. These were considered analogous to complex verbal skills, namely syntactic relations and classes of verbs, nouns or adjectives.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Lille. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.