L’apprentissage performant du transport fluvial : quel accompagnement du projet de canal Seine-Nord Europe ?

par Ludovic Vaillant

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Bertrand Zuindeau et de Guy Joignaux.


  • Résumé

    Le transport routier, aujourd’hui mode de transport dominant des biens et des personnes, soulève des enjeux sociétaux et environnementaux majeurs. En réponse, l’action publique favorise un « report modal » vers les transports ferroviaires et fluviaux. Elle se traduit principalement par de lourds investissements infrastructurels, à l’instar du projet de canal Seine-Nord Europe. Pour autant, ces politiques peinent à inverser la tendance, ce qui invite à trouver d’autres ressorts du report modal. La thèse s’intéresse au report modal vers la voie d’eau dans le transport de marchandises. L’approche évolutionniste qui fonde l’analyse, pose que les organisations logistiques et de transport (OLT), constituées dans le but de livrer une marchandise, se forment autour de connaissances spécifiques. L’hypothèse principale est alors que le transfert de la route au fluvial suppose une évolution des connaissances dans le cadre d’un apprentissage organisationnel. Cet apprentissage implique en outre une évolution radicale des connaissances, pour que les OLT fluviales soient performantes et pérennes. Une approche institutionnaliste explicite alors les modalités de sélection des connaissances et permet d’envisager in fine comment la puissance publique pourrait soutenir un apprentissage performant du transport fluvial. L’analyse s’appuie sur des entretiens semi-directifs effectués auprès de membres d’OLT choisies d’une part, dans la filière de l’agroalimentaire, filière parmi les principales utilisatrices de la voie d’eau, et d’autre part, dans d’autres filières, pour leur tentative, réussie ou non, de transformation d’OLT routières en OLT fluviales.

  • Titre traduit

    Performing learning of inland water transportation : which suitable measures suggesting for Seine-North Europe canal ?


  • Résumé

    Road transportation, which has become a dominant mode for goods and passengers transportation, raises major social and environmental issues. Consequently, public policies encourage alternatives transport modes, especially railway and inland water transportations, by weighty infrastructures investments (such as Seine-North Europe canal project). In spite of these policies, the road transportation trend has not yet been reversed; this suggests that other measures to trigger a modal shift should be found. This PhD thesis deals with the modal shift toward the inland water transportation of goods. Evolutionary economics approach considers that Transport and Logistics Organizations (TLOs) shape themselves around a common goal (delivering the goods) and specific knowledge. In consequence, the main hypothesis is that the modal shift from road to inland water transportation assumes a TLO’s knowledge evolution within an organizational learning framework. This organizational learning should be matched by radical changes in order to make inland water transportation TLOs long-lasting and efficient. Besides, institutional economics enlightens the selection mechanisms of this knowledge, and allows considering in fine how public authorities could support this efficient learning. The analysis is based on semi-structured interviews with members of various TLOs which have been chosen, on the one hand, in the agribusiness sector which encompasses the most important users of water transportation means and, on the other hand, in other sectors which have been tried (with success or not) to convert the road transportation TLO into the inland water transportation TLO.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université des sciences et technologies de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.