Dispositifs numériques et enseignement du FLE en Corée du Sud : les contraintes d'une mutation

par Arnaud Duval

Thèse de doctorat en Sciences du l'éducation

Sous la direction de Jean-François Bourdet.


  • Résumé

    La tradition éducative coréenne serait née d'un modèle confucéen, dans lequel les concours d'état se sont très tôt imposés comme de puissants facteurs d'ascension sociale. cet engouement perdure et se traduit aujourd'hui par une forte demande en certifications officielles et par une concurrence acharnée entre des milliers d'académies privées, dont nous étudierons le recours intensif aux ressources numériques pour l'enseignement des langues.enseignant milieu universitaire coréen depuis quelques années, nous avons depuis la rentrée 2011 mis en place une plate-forme moodle dont nous constatons les effets sur l'efficacité et la relation d'enseignement apprentissage.nous essaierons donc dans un premier temps de définir la notion de dispositif numérique hybride, afin de souligner la complémentarité des situations en présentiel et à distance.nous verrons comment définir le contexte de préparation aux épreuves du delf en corée, et la raison pour laquelle nous avons choisi ce type d'épreuves pour mesurer l'efficacité du dispositif que nous étudions. ainsi, de ces contraintes fixes, nous tenterons de dégager des variables qui devraient pouvoir faire évoluer les pratiques, d'apprentissage et d'enseignement, en mais aussi hors contexte académique ; nous verrons comment la relation éducative profite de l'extension du domaine de la communication individualisée, comment sur le plan cognitif les plateformes numérique modifient le rapport à la langue et la culture étudiées, et finalement ‘si' et comment elles une influence perceptible sur les résultats des candidats aux épreuves du ciep.


  • Résumé

    Following a brief presentation of the Korean education system, and a brief history of French language teaching in this region, from the first French missionaries to the success of the Delf-Dalf certifications, we sought to understand why, the teaching of French does not seem to have the same appeal to most of the 27,000 Korean high school students to whom it is still being taught today. Considering the recommendations of the European Commission for language teaching, giving particular attention to the conclusions of the cognitive sciences in education, we shall demonstrate that the enrolment of French exchange students as peer instructors, along with online engaging activities, would likely revive the interest of those young Korean learners. Analyzing the technological habits of this generation who was born with the Internet, led us to believe that, despite the reluctance of teachers to use these so-called ‘educational’ technologies, their implementation seems indeed appropriate, first to drive practices forward, and furthermore, to make human encounters easier. We will share our views on how our roles as instructors have evolved since setting up a participatory teaching network among secondary school and undergraduate students of French. The analysis of the interviews and surveys we have been conducting periodically over several years, in order to probe the difficulties of developing such a site, shows that beyond technology, designing and sharing teaching resources has opened promising and unexpected perspectives: along with increasing usage of internet technologies, lively student interaction is still an essential part of language acquisition.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université du Maine. Service commun de la documentation. Section Lettres.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.