Les logis nobles maçonnés bâtis dans le nord-est du Maine (XIVe- XVIe siècle)

par Hélène Renaudin

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Annie Renoux.

Soutenue le 03-10-2014

à Le Mans , dans le cadre de École doctorale Sociétés, Cultures, Echanges (SCE) (Angers) , en partenariat avec Centre de recherche en archéologie, archéosciences, histoire (Rennes) (laboratoire) et de Centre de Recherche en Archéologie- Archéosciences- Histoire / CReAAH (laboratoire) .

Le jury était composé de Annie Renoux.


  • Résumé

    Les campagnes du Maine conservent encore aujourd’hui de nombreux logis nobles maçonnés, qui se démarquent assez facilement de l’habitat paysan et dont les constructions ont été réalisées essentiellement entre le XIVe et le XVIe siècle. Partant de ce constat, une étude se basant sur un inventaire le plus exhaustif possible de ces demeures semble être l’un des meilleurs moyens pour mieux connaître le mode de vie des seigneurs de cette période par l’intermédiaire de leur habitat. Ainsi a été constitué un corpus rassemblant deux-cent-quinze sites encore visibles aujourd’hui dans l’actuel arrondissement de Mamers (cantons de Beaumont-sur-Sarthe, Bonnétable, Bouloire, Conlie, La Ferté-Bernard, Fresnay-sur-Sarthe, La Fresnaye-sur-Chedouet, Mamers, Marolles-le-Braults, Montfort-le-Gesnois, Montmirail, Saint-Calais, Saint-Paterne, Sillé-le-Guillaume, Tuffé et Vibraye). L’étude architecturale montre les caractéristiques et particularismes de ces sites. Il s’avère qu’ils sont en général bâtis sur un plan rectangulaire et leur mode de construction semble être assez similaire d’un édifice à l’autre. Ainsi, il existe des caractéristiques qui font que ces maisons sont facilement reconnaissables. L’organisation intérieure témoigne de l’évolution des logis entre le XIVe et le XVIe siècle. Quelques sites présentent des aménagements fonctionnels reflétant une recherche de confort. Certains d’entre eux s’avèrent aussi être symboliques comme les escaliers et les cheminées qui arborent les prétentions du détenteur avec parfois la présence d’écus. La présence d’éléments décoratifs révèle les goûts des détenteurs ainsi que leurs moyens financiers. Si certains des logis étudiés présentent un répertoire décoratif totalement issu du goût gothique ou renaissance, certains d’entre eux présentent des ornements « hybrides » entre les deux styles. Ce fait, témoigne que les logis bâtis ou restaurés après la guerre de Cent Ans, sont élaborés selon un modèle architectural de transition entre Moyen Âge et Renaissance.

  • Titre traduit

    The built noble lodging houses built in the Northeast of Maine


  • Résumé

    Nowadays, Maine’s countryside still keeps a lot of noble houses which were built by stonework. These houses differentiate themselves easily from peasantry habitat and were essentially built between the 14thand the 16thcenturies. Based from that information, a study based on an inventory (the much complete as possible) of these houses seemed to be the best working way to know about the Lord’s lifestyles, through their habitats, during this period. A corpus was realized and has bring more than 215 sites together, which are still visible today, in the actual arrondissement de Mamers (cantons de Beaumont-sur-Sarthe, Bonnétable, Bouloire, Conlie, La Ferté-Bernard, Fresnay-sur-Sarthe, La Fresnaye-sur-Chedouet, Mamers, Marolles-le-Braults, Montfort-le-Gesnois, Montmirail, Saint-Calais, Saint-Paterne, Sillé-le-Guillaume, Tuffé and Vibraye). Architectural study shows characteristics and particularities of these sites. They are generally built in accordance with a rectangular plan and these methods of construction seemed to be similar from an edifice to another: the characteristics of these houses easily helped to recognize them. The internal organization gives evidence of the house’s evolution between the 14thand 16thcenturies. Some sites contain functional facilities which show a comfort research. Some of them are more symbolic as the staircases and fireplaces which show the holder’s ambitions with sometimes the presence of shields. Decorative elements show the owner’s taste and their financial resources. If some of the home’s studies present a decorative repertory from Gothic taste or Renaissance taste, some of them present hybrid ornaments between the two styles. This fact testify that houses built or restored after the Hundred Years War were elaborate in accordance with an architectural model of transition between Middle Age and Renaissance.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Le Mans Université (Le Mans). Service commun de documentation.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.