Ports et desenclavement territorial : le cas du port de Cotonou

par Messan Lihoussou

Thèse de doctorat en Géographie des transports

Sous la direction de Benjamin Steck.

Soutenue le 07-07-2014

à Le Havre , dans le cadre de École doctorale Homme, sociétés, risques, territoire (Caen) .

Le président du jury était Jérôme Lombard.

Le jury était composé de Athanase Bopda.

Les rapporteurs étaient Jacques Charlier, Jacques Guillaume.


  • Résumé

    Cette thèse étudie la capacité d’intégration des ports et corridors ouest-africains dans les grandes chaînes de la logistique mondiale. Elle s’appuie sur l’étude de cas du port de Cotonou et du corridor Cotonou-Niamey, pour montrer leur rôle comme outil de développement économique à la base, de structuration spatiale et de l’intégration régionale. Le port de Cotonou dessert un arrière-pays commun aux principaux ports ouest-africains, incluant trois Etats enclavés, le Niger, le Mali et le Burkina-Faso), ce qui le contraint à évoluer dans un environnement très concurrentiel. Efficacité, coûts, délais et fiabilité sont déterminants dans la décision de choix d’opérer dans ce port. La planification de réseau rail-route permet d’optimiser les flux échangés avec ces pays. Ce réseau multimodal contribue au désenclavement de l’arrière-pays du port, en améliore son ancrage grâce à la localisation optimale de terminaux intérieurs. Cependant, par-delà les impératifs économiques dominants, cette thèse vise à évaluer les impacts du corridor Cotonou-Niamey sur les populations et les territoires, suivant une approche beaucoup plus humaine, approche qui permet de proposer une meilleure compréhension des concepts de « corridor » et d’ « arrière-pays ».

  • Titre traduit

    Ports and territorial opening up : the case of hinterland of the port of Cotonou


  • Résumé

    This thesis addresses how ports and corridors integrate global supply chains. It highlights thanks to a case study that Cotonou-Niamey corridor and the port of Cotonou, promote economic and social development, land use and regional integration. Ports thanks to corridors gain access and enhance hinterland economic and social development. The port of Cotonou serves a common hinterland to West African major ports, including three landlocked countries, Niger, Mali and Burkina Faso, and has to operate in a highly competitive environment. Efficiency, costs, time and reliability are determinant for its choice. Optimal rail-road network design shows that inland terminals enhance port competitiveness, promotes landlocked opening up and good connections. Beyond economic targets, this thesis considers Cotonou-Niamey corridor impacts in one hand hinterland areas structuring and mobility, and in other hand people development thanks to economic activities growth. Through a social approach, it investigates rethinking “corridor” and “hinterland” concepts.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université du Havre. Service commun de la documentation. Bibliothèque centrale.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.