Nouveaux revêtements nanocomposites Zn/CeO2 : élaboration, caractérisation, propriétés

par Loïc Exbrayat

Thèse de doctorat en Génie des matériaux

Sous la direction de Juan Creus.

Le président du jury était Jean-Yves Hihn.

Le jury était composé de Anne-Lise Daltin, Stéphane Mathieu, Catherine Savall, Philippe Steyer.

Les rapporteurs étaient Carlos Muller Jevenois, Florence Ansart.


  • Résumé

    Les travaux présentés dans ce mémoire ont pour but de mieux comprendre l’électrodéposition de revêtements nanocomposites et d’approfondir leur caractérisation. Le système étudié est un revêtement de zinc renforcé par des nanoparticules de cérine. Les dépôts de zinc sont élaborés par électrodéposition en courant continu et pulsé dans un bain ammonium chlorure dans lequel sont introduites des nanoparticules de cérine commerciales de 50 nm de diamètre. A l’issue d’une phase d’optimisation, des conditions de bain particulières caractérisées par un pH basique et l’utilisation d’un surfactant anionique ont ainsi été sélectionnées afin de s’assurer d’une suffisante stabilité de la suspension. L’influence des nanoparticules sur les mécanismes et rendements d’électrodéposition est étudiée. Une caractérisation précise des revêtements élaborés en courant continu a été développée au moyen de diverses techniques (MEB-EDS, DRX, SIMS, SDL, MET). Cette approche multi-disciplinaire a pour but d’évaluer l’incorporation de cérine dans le composite et localiser celle-ci dans l’épaisseur, approche originale et novatrice dans le domaine des revêtements composites à matrice zinc. Les nanoparticules influencent les propriétés des revêtements, avec une augmentation de dureté jusqu’à quarante pourcents. L’impact sur le comportement à la corrosion est mineur mais une amélioration en immersion longue durée est observée. Dans le but d’augmenter plus drastiquement l’incorporation et donc les propriétés, une modification de la morphologie du zinc parait indispensable. Dans cette optique, une démarche d’élaboration en courants pulsés a été conduite avec des résultats limités du fait de la forte influence des particules sur les mécanismes de germination/croissance en pulsés. L’utilisation d’un élément d’alliage tel le nickel est une perspective encourageante pour obtenir des revêtements composites aux propriétés optimisées.

  • Titre traduit

    New Zn/CeO2 nanocomposite coatings : elaboration, characterisation, properties


  • Résumé

    The work presented within this thesis aims to better understand the electrodeposition of nanocomposite coatings and to improve their characterization. The system studied is a zinc coating reinforced by nanoparticles of ceria (50 nm in size). Zinc coatings are produced by DC and PC electroplating from an ammonium chloride bath in which the commercial ceria nanoparticles were introduced. Following an optimization stage, specific bath conditions with a alcaline pH and the use of an anionic surfactant have been selected to ensure sufficient stability of the suspension. The influence of nanoparticles on the mechanisms and plating efficiency is studied. A deep characterization of coatings was performed using various techniques (SEM-EDS, XRD, SIMS, GDOES, TEM). This plural approach aims to assess the dispersion of ceria in the composite surface and bulk, which leads to an original and innovative approach in the field of zinc matrix composite coatings. Nanoparticles influence the properties of coatings, increasing hardness up to forty percent. The impact on the corrosion behavior is minor but a slight improvement in long-term immersion is observed. In order to increase more drastically the incorporation of ceria and therefore properties of the resulting coating, change in the morphology of the zinc seems essential. In this context, an approach developed towards pulsed currents was conducted with limited results because of the strong influence of particles on the mechanisms of germination / growth. The use of an alloying element such as nickel is a promising prospect for composite coatings with optimal properties.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de La Rochelle. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.