Société tribale kabyle et (re)construction identitaire berbère. Le cas des At Zemmenzer (XIXème s.-XXIème s.)

par Malika Assam

Thèse de doctorat en Histoire, sociétés et civilisations

Sous la direction de Salem Chaker et de Dahbia Abrous.

Soutenue le 17-09-2014

à Paris, INALCO , dans le cadre de École doctorale Langues, littératures et sociétés du monde (Paris) , en partenariat avec Langues et Cultures du Nord de L'Afrique et Diasporas / LACNAD EA 4092 (laboratoire) .


  • Résumé

    A travers une monographie de tribu, on analyse le fait tribal en Kabylie, les réappropriations dont il est l’objet et leur articulation avec l’affirmation identitaire berbère marquant aujourd’hui cette région d’Algérie. Après des réflexions sur les notions de tribu, construction identitaire et monographie, sont exposés les résultats d’une enquête sur les At Zemmenzer, une tribu du Djurdjura. La reconstruction historique des éléments la caractérisant au XIXème s. ainsi que de leurs transformations au XXème s. montre qu’elle a connu une déstructuration limitée avec un territoire peu bouleversé par les découpages administratifs et le maintien d’une pratique et d’une représentation de ce territoire comme espace de relations privilégiées. Les assemblées villageoises se sont maintenues et ont composé avec les administrations officielles. Ces institutions, prééminentes au niveau du village, connaissent une rénovation à partir de 1980. Les transformations de la composition, du fonctionnement et des prérogatives des assemblées, devenues « comités de village », montrent des éléments de continuité / adaptation, parfois de rupture. De plus, à travers de nouvelles organisations, les arch, les At Zemmenzer mobilisent les modalités de représentations intervillageoises de la société tribale. Cette rénovation est liée à l’influence d’acteurs et d’associations portant l’affirmation identitaire berbère. Ces dernières, apparues après 1990, en lien avec les comités, procèdent à un travail de reconstruction identitaire qui prend des formes diverses entre folklorisation et réinvestissements. Un rapport nouveau apparaît aux éléments constitutifs de la culture devenant des symboles identitaires.

  • Titre traduit

    Tribal Society in Kabylia and Berber Identity (Re)construction. The Ath Zmenzer Tribe from the 19thcentury to the 21st century. A Case Study


  • Résumé

    Through a tribe monograph, the present work analyzes the tribal system in Kabylia, the reappropriations to which it is subjected and their link with the assertion of Berber identity now marking this region of Algeria. After reflecting on the notions of tribe, identity construction and monograph, we expound the results of research carried out amongst the At Zemmenzer, a tribe from Djurdjura. The historical reconstruction of the elements qualifying this tribe in the 19th c., as well as their transformations throughout the 20th c., shows that it experienced a limited dismantling with a territory little disrupted by the administrative division and with the upholding of a practice and representation of this territory as an area of privileged relationships. The village assemblies kept on and dealt with the official administrations. These institutions, preeminent at the village level, experienced a renovation starting 1980. The transformations of the make-up, functioning and rights of the assemblies, having now become “village committees”, show elements of continuity and sometimes disruption. Moreover, through new organizations called the arch, the At Zemmenzer mobilize the arrangements for intervillage representations among the tribal society. This renovation is linked to the influence of players and associations carrying the assertion of Berber identity. In conjunction with the committees, the associations, which came into being after 1990, take actively part in the reconstruction of an identity embodying diverse forms from folklorization to revitalization. A new connection to the elements constituting culture comes into existence, making them become identity symbols.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire des langues et civilisations (Paris).
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.