Europe in the North Korean crisis (1995-2009) : a multi-track diplomacy approach

par Seock-Jun Yoon

Thèse de doctorat en Science politique

Sous la direction de Zaki Laïdi.

Le président du jury était Karoline Postel-Vinay.

Le jury était composé de Zaki Laïdi, Philippe Régnier, Jean-Jacques Roche.

Les rapporteurs étaient Philippe Régnier, Jean-Jacques Roche.

  • Titre traduit

    L’Europe dans la crise nord-coréenne (1995-2009) : une approche de diplomatie à voies multiples


  • Résumé

    Cette thèse vise à explorer le rôle de l'Europe dans la crise nord-coréenne dans la période allant de 1995 à 2009. Nous postulons que le rôle de l'Europe dans cette crise a été sous-évalué dans les recherches précédentes, principalement en raison de leur approche traditionnelle, privilégiant une perspective réaliste et étato-centrique. Dans cette thèse, le terme d’«Europe» est utilisé dans un sens opérationnel et se réfère à un ensemble d’acteurs européens comprenant non seulement l’UE et ses États membres, mais aussi les Etats européens non membres de l'UE et les acteurs non étatiques européens. Par ailleurs, nous proposons un nouveau cadre d'analyse – la diplomatie européenne à voies multiples –, afin de réexaminer le rôle de l'Europe dans cette crise. Dans ce cadre, nous tentons de déterminer si la «multiplicité» des acteurs européens est un avantage comparatif dans sa tentative de contribuer à la résolution de cette crise. A cette fin, nous procédons à une analyse qualitative composée de deux sous-études de cas. La première consiste à étudier le rôle de l'Europe dans la crise nucléaire nord-coréenne, tandis que la deuxième examine son rôle dans la crise humanitaire nord-coréenne. Cette analyse permet de conclure que la diplomatie à voies multiples, fondée sur la multiplicité des acteurs européens, a permis à l'Europe d'influencer la crise nord-coréenne. Les différentes formes d'interactions et de relations entre des acteurs européens, en particulier entre les acteurs officiels et officieux, dans les crises nucléaire et humanitaire nord-coréennes, entrent en corrélation avec les résultats variables de l'influence européenne dans la résolution de ces deux crises.


  • Résumé

    This thesis aims at exploring the role of Europe in the North Korean crisis during the period from 1995 to 2009. We posit that the undervalued profile of Europe in this crisis in the previous research is mainly due to the realist, state-centred and EU-centred bias of mainstream research, overlooking the overall role of multiple European actors. While the term ‘Europe’ in this thesis is operationalized to refer to a set of multiple European actors, including not only the EU and the EU Member States but also the non-EU European states and the European NSAs, we propose a new analytical framework – European Multi-Track diplomacy – to re-examine the role of Europe in this crisis. Within this framework, we investigate whether the ‘multiplicity’ of European actors, as a distinguishing feature from other international actors in this crisis, is a comparative advantage for Europe to influence this crisis by raising three research sub-questions concerning actors, relationships and influence. For this, a qualitative case study, divided into two sub-cases in a case-within-a case approach is conducted as follows: Europe in the North Korean nuclear crisis; Europe in the North Korean humanitarian crisis. The conclusion drawn from these two sub-case studies is that the European Multi-Track diplomacy based on the multiplicity of European actors made it possible for Europe to influence the North Korean crisis. The different ways of interactions and relationships among multiple European actors, particularly between Track One and Track Two actors, in the North Korean nuclear and humanitarian crises are correlated with the different results of European influence to these two crises.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.