"Garder le contrôle" : les politiques municipales à Nanterre de l'après-guerre à nos jours face à la désindustrialisation, aux conflits avec l'Etat et aux transformations du peuplement de la ville

par Nordine Kireche

Thèse de doctorat en Science politique

Sous la direction de Patrick Le Galès.

Le président du jury était Marco Oberti.

Le jury était composé de Patrick Le Galès, Céline Braconnier, Anne-Cécile Douillet, Emmanuel Bellanger.

Les rapporteurs étaient Céline Braconnier, Anne-Cécile Douillet.


  • Résumé

    Cette thèse est une contribution à l'analyse de décennies de recompositions sociales et politiques dans les anciens espaces industriels aux portes de Paris. La question qui a structuré ce travail est celle des manières dont plusieurs générations d'élus communistes de la région parisienne ont pu se maintenir au pouvoir dans le temps, malgré un ensemble de déstabilisations internes (via les transformations de la base sociale de leurs villes), et externes (à travers la dépendance de ces territoires à Paris ainsi qu'à un ensemble de transformations économiques, institutionnelles et politiques de portée nationale). Ce travail a été mené sous la forme d'une monographie de Nanterre. Cette ville, de par son histoire sociale, politique et sa géopolitique particulière constitue en effet un cas propice à l'étude de ces villes comme des systèmes sous pression, contraints aux changements. La direction de cette ville a certes été reconduite sous les couleurs du P.C.F jusqu'aux élections municipales de 2008, mais elle a également muté, en témoigne le départ du maire de la ville du P.C.F en 2010. Nous avons montré au fil de ce travail, grâce au passage par la sociologie de l'action publique, que ce changement d'étiquette politique n'est qu'un aspect d'un ensemble plus vaste d'adaptations des pratiques de ces élus. Les données produites permettent en effet de suivre près d'un demi-siècle d'adaptation de la stratégie électorale et des politiques municipales des différentes générations d'élus issus du P.C.F qui se sont succédées, dans le but de s'adapter aux changements d'environnement de la ville et ainsi conserver sa direction.

  • Titre traduit

    "To keep control" : municipal policies in Nanterre from after world war two to nowadays, in front of deindustrialization, conflits against State representatives, and transformations of the city population


  • Résumé

    This thesis is about decades of social and political tranformations in the formerly Paris'"red belt", and come into the framework of local studies about french communist party. I tried to understund how generations of communists local representatives stayed in power despite of important constraints: disputes with State representatives about territorial development, tranformation of the local and regional economy (from industry to service sector), immigration, and gentrification.The project took the form of a monography of Nanterre, wich has been selected as a model of city forced to change. It's political elites have shown capabilities to resist to these changes, as aptitudes of adaptation, illustrated by their decision to distance themeselves from the communist party in 2010.This combination of resistance and adaptations explains the longevity of this political elite. Thanks to the theorical framework of sociology of public action, I've demonstrated that this political change is only one aspect of numerous adaptations, from political strategy to municipal policies, during the last decades.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.