Correr entre los escombros - Courir entre les débris. La mobilité individuelle en période de crise sismique : facteur d'exposition humaine dans le cas du séisme de Lorca (Espagne 2011)

par Marc Bertran Rojo

Thèse de doctorat en Géographie

Sous la direction de Philippe Schoeneich et de Céline Barrère-Lutoff.

Le président du jury était Philippe Guéguen.

Le jury était composé de Anne-Catherine Chardon, Elise Beck, Florent Demoraes.

Les rapporteurs étaient Frédéric Leone, Sandrine Glatron.


  • Résumé

    Le 11 mai 2011, un double séisme a frappé la ville de Lorca, dans le sud-est de l'Espagne. Ce séisme a eu de lourdes conséquences pour la population et provoqué de nombreux dégâts sur les bâtiments de la ville. Les tremblements de terre sont des phénomènes caractérisés par leur relative faible fréquence et par leur violence. Dans le bassin méditerranéen, la grande majorité des séismes ne sont perceptibles qu'à l'aide d'instruments de mesure. Certains événements récents ont néanmoins surpris la communauté scientifique par leur magnitude modérée mais leur intensité élevée. C'est notamment le cas du tremblement de terre de Lorca. Depuis 40 ans, l'administration espagnole essaye de se prémunir davantage contre ce phénomène. Cela se traduit par l'évolution des normes parasismiques appliquées à la construction ou encore par la création de cartes de zonages sismiques intégrant à chaque révision une plus grande portion du territoire exposée au risque. Cependant, ces mesures évoluent au rythme des événements. Or, la localisation des villes en zone sismique et la vulnérabilité des bâtiments préalablement construits sont des variables difficilement ajustables à ces nouvelles normes. Lorsqu'un séisme affecte une ville, l'origine des dommages corporels réside dans la coïncidence temporelle et spatiale entre l'individu et le danger, danger la plupart du temps lié aux bâtiments. Dans ce contexte, nous avons proposé une démarche focalisée sur l'individu. Pendant la période de crise sismique, la mobilité individuelle apparaît comme l'élément qui va permettre la coïncidence spatiale entre le danger et l'individu. A partir d'entretiens qualitatifs, nous avons analysé la mobilité individuelle en période de crise sismique, par la collecte d'informations très fines sur les aspects spatiaux et temporels de celle-là. Parallèlement, nous proposons une étude des principaux dangers observés pour le cas de Lorca et comment ceux-ci peuvent toucher la population. En général, la plupart des décès en cas de séismes se produisent à l'intérieur des bâtiments à cause de leur effondrement. Cependant, dans le cas de séismes d'intensité faible à modérée, c'est la chute d'éléments non structuraux, notamment d'éléments de façade, qui constitue un danger. En croisant spatialement et temporellement la mobilité des individus avec les dangers, nous concluons que la mobilité individuelle est un facteur déterminant de l'exposition humaine. Les facteurs qui vont conditionner la mobilité sont principalement liés à la mise en protection immédiate ainsi qu'à l'organisation en famille préalablement à l'évacuation de la ville. Après avoir permis d'évaluer les dangers, les analyse spatiales ont mis en avant que la grande incertitude de cette évaluation rend difficiles les études très fines. Cependant, elles ouvrent des perspectives intéressantes pour des travaux futurs. Enfin, notre travail de thèse a proposé l'adaptation d'une méthodologie de collecte et d'analyse des dynamiques spatiales et temporelles liées aux individus, à la base créée pour les crues rapides. Cette méthode s'est montrée facilement transposable à de futurs événements, ce qui permettrait de réaliser des études comparatives.

  • Titre traduit

    Run among fragment, Individual mobility during seismic crisis period : factor of human exposure of the earthquake of Lorca, Spain, 2011


  • Résumé

    May the eleventh, 2011, a double earthquake struck the town of Lorca in southeastern Spain. The earthquake had serious consequences for the population and caused extensive damage to buildings in the town. Earthquakes are phenomena characterized by their relatively low frequency and their violence. In the Mediterranean Basin, most earthquakes are only perceptible using measuring instruments. Recent seismic events have surprised the scientific community by their moderate magnitude associated with a high intensity. This is particularly the case of Lorca's earthquake. In the last 40 years, the Spanish authorities have tried to develop prevention towards seismic phenomenon. Measures have been taken by improving seismic building codes or by updating the seismic zoning, each revision taking into account wider zones at risk. In general, events give rhythm to the evolution of these measures. However, variables like the location of cities in seismic zones and the vulnerability of existing buildings can hardly be adjusted to these new standards. When an earthquake affects a town, danger is mostly caused by building failure. However, injuries and fatalities are due to the spatial and temporal coincidence between the individual and the danger. In this context, we propose an approach focused on the individual. During a seismic crisis, individual mobility appears to be the element that will allow the spatial coincidence between the danger and the individual. We analyzed individual mobility during seismic crisis by collecting very precise information regarding spatial and temporal aspects of mobility through qualitative interviews. Simultaneously, we carried out a study of dangers observed in the case of Lorca. In general, most of the fatalities caused by earthquakes occur inside collapsed buildings. However, in the case of low-to-moderate-intensity earthquakes, danger is related to the fall of non-structural elements, especially frontage elements. By combining spatial and temporal mobility of individuals with dangers, we conclude that individual mobility is a determinant factor of human exposure. The factors that will determine mobility are mainly related to the immediate protection measures as well as the family organization prior to the town evacuation. Finally, spatial analysis allowed assessing dangers. The associated uncertainty of this evaluation makes it difficult a more accurate study, but offers perspectives for future work. This work proposes the adaptation of a methodology to collect and analyze spatial and temporal dynamics related to individuals. Developed initially for flash flood analysis, this methodology is transferable to future events, enabling comparative studies.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service Interétablissement de Documentation. LLSH Collections numériques.
  • Bibliothèque : Université Savoie Mont Blanc (Chambéry-Annecy). Service commun de la documentation et des bibliothèques universitaires. Bibliothèque électronique.
  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation. STM. Collections numériques.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.