Mutations fonctionnelles et référentielles des modèles de coopération entre associations d'éducation populaire et pouvoirs publics : l'exemple du partenariat entre la Ligue de l'enseignement et le ministère de l'Education nationale

par Guillaume Meugnier

Thèse de doctorat en Sciences de l'homme, du politique et du territoire

Sous la direction de Guy Saez.

Le président du jury était Jean-Louis Laville.

Le jury était composé de Alain Bollon, Philippe Zittoun.

Les rapporteurs étaient Martine Barthelemy.


  • Résumé

    Le format de coopération entre associations d'éducation populaire et pouvoirs publics a profondément changé de nature depuis les années 1980. Leur modèle historique de partenariat qui s'est construit tout au long du 20em siècle sur une philosophie de co-élaboration connait en effet une recomposition qui donne la primauté aux rapports de prestation. Ce basculement gestionnaire de l'acte de coopération apparait en réalité comme le reflet d'une victoire idéologique, même si encore partielle, de la pensée néolibérale sur les modèles d'action publique. Notre propos s'intéresse plus particulièrement à la principale clés d'équilibre et de dynamique de cette représentation restrictive de la coopération entre commanditaires publics et acteurs associatifs : l'évaluation. La systématisation progressive de cet instrument bouleverse en effet les stratégies de positionnement des pouvoirs publics mais aussi celle des acteurs associatifs, de fait conduits à réaffirmer le sens de leur projet au risque de céder sans résistance au confort de l'instrumentalisation. Notre terrain de recherche concerne plus précisément les conditions de mutation du partenariat historique entre le ministère de l'Education nationale et la Ligue de l'enseignement, association d'éducation populaire crée en 1866 avec pour objet la défense d'une école laïque, gratuite et obligatoire.

  • Titre traduit

    Functional and political mutations of cooperative models between non governemental organizations and public sectors : the partnership between the Ligue de l'enseignement and the ministry of education


  • Résumé

    This research questions the heuristic and operational issues of the video in the practice of urban planning. To do this, it operates a meeting between the notion of architectural and urban environments, as developed in Cresson, with image-mouvement and image-temps concepts developed by Deleuze. Then it proposes to give effect to this meeting in the practice of urban planning through digital compositing, technical handling of moving images. The hypothesis guiding this research is that it is possible to define a image-composite able to argue and to debate specific environments territories studied phenomena. This assumption is formalized around two corpus, the first comes from an artistic practice of video that motivated the development of this thesis, the second is from a practice of video in urban planning agency was carried out throughout this research. This work adds value to the video as knowledge media on one side and posture as a project of the other. Support for knowledge, because video offers the possibility of renewing the phenomenological approach in force in the atmospheres of the field by a sensitive understanding of phenomena in time of updating. Project posture, because the video is likely to reconfigure relational modalities implemented in dynamic analysis and design of the space and territory.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service Interétablissement de Documentation. Documentation électronique.
  • Bibliothèque : Université Savoie Mont Blanc (Chambéry-Annecy). Service commun de la documentation et des bibliothèques universitaires. Bibliothèque électronique.
  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation. STM. Documentation électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.