Vers une écologie sensible des rues du Caire : le palimpseste des ambiances d'une ville en transition

par Noha Gamal Said

Thèse de doctorat en Urbanisme et aménagement

Sous la direction de Jean-Paul Thibaud et de Jocelyne Dubois-Maury.

Soutenue le 14-01-2014

à Grenoble , dans le cadre de École doctorale sciences de l'homme, du politique et du territoire (Grenoble) , en partenariat avec Centre de recherche sur l'espace sonore et l'environnement urbain (Grenoble) (équipe de recherche) et de Centre de recherche sur l'espace sonore et l'environnement urbain (laboratoire) .

Le président du jury était Catherine Maumi.

Le jury était composé de Jean-Paul Thibaud, Jocelyne Dubois-Maury, Claude Chaline.

Les rapporteurs étaient Frédéric Pousin, Pascale Pichon.


  • Résumé

    Proposer une relecture du sensible par le palimpseste est s'intéresser avant tout au temps de l'expérience. Il s'agit d'appréhender ce dernier en tant que matière dans la conception de la ville. Étant définie comme une stratification temporelle par la superposition des couches d'écriture, l'introduction de la métaphore palimpseste dans une réflexion sur les ambiances ajoute une épaisseur temporelle aux phénomènes sensibles. La figure «ambiance-palimpseste» montre comment la quotidienneté de l'expérience sensible s'inscrit dans une durée. Cette vision redéfinit l'ambiance comme une incarnation du passé dans le présent à travers un processus continu de sédimentation des traces. Le couplage «ambiance-palimpseste » incarne une puissance du temps dans laquelle le passé se recompose différemment avec la superposition de chaque présent. Entre la production des villes mémorielles et - ou - des villes artefacts, la pensée urbaine contemporaine marque une crise par rapport au temps où le présent fonctionnait comme une étanchéité temporelle, voire un tampon temporel entre le passé et le futur. Le terme « ambiance-palimpseste» resitue le présent dans son emplacement - l'entre-deux -, comme un interface à travers lequel les liens entre le futur et le passé sont rétablis. L'étude du sensible en épaisseur offre une nouvelle perspective dans la conception des villes et propose une autre approche temporelle où il s'agit de « faire avec » le temps, celui du passé et celui du futur. Elle propose une recompositions des valeurs sensibles du passé tout en se projetant vers le futur. Elle mêle la rétrospectivité et la prospectivité dans une approche qui vise à penser et à concevoir l'avenir de la ville autrement. Avec un tel objectif, cette thèse propose un dispositif de lecture du sensible en épaisseur, « la coupe temporelle », comme moyen de considérer l'expérience dans le temps et de déplier les couches des mémoires sédimentées. La coupe temporelle donne à lire les reliefs temporels de l'expérience. Elle marque un tournant dans la représentation de la ville, allant de la cartographie vers la stratigraphie.

  • Titre traduit

    Towards a sensory ecology of Cairo streets : studying the palimpsest of urban ambiences of a city in a transitional phase


  • Résumé

    Proposing a rereading of the sensory experience by the term palimpsest is above all focusing on « time ».This approach introduces time as a main material for designing cities. Being defined as a stratification of time by a continual re-writing, the metaphorical coupling of terms « ambiance-palimpsest » adds a temporal depth to the sensory phenomena. It point out how everyday life experience reflects a maintain over time. This vision redefines the ambience as an incarnation of the past in the present through a continuous process of sedimentation of traces. Ambience-palimpsest embodies a power of time in which the past is reconstructed differently with each time a new present is overlaid upon territory. Between the production of memorial cities and artifacts ones, the current contemporary urban thinking marks a crisis in dealing with time, in which the present functions as a buffer, isolating the past from the futur. The introduction of term palimpsest in the field of ambiences relocates the present as a connecting interface between the two temporal entities. Taking into consideration the temporal depth when analyzing the sensory experience, offers a new perspective of designing cities by recomposing the past sensory values in a projection to the future. It mixes a retrospective and prospective approaches for rethinking the future of cities. In such an interest, this thesis proposes an architectural reading tool « the temporal section » as a way to stroll in time and to unfold the layers of sediment memories. This architectural section, to which we add time as vertical dimension of place, helps reading the temporal configuration of the experience, thus marking a turning point in the representation of cities form cartography to stratigraphy.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service Interétablissement de Documentation. LLSH Collections numériques.
  • Bibliothèque : Université Savoie Mont Blanc (Chambéry-Annecy). Service commun de la documentation et des bibliothèques universitaires. Bibliothèque électronique.
  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation. STM. Collections numériques.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.