Three essays on the effects of the simultaneous adoption of IFRS (International Financial Reporting Standards) and MAD (Market Abuse Directive) in Europe

par Fatima Baalbaki Shibly (Baalbaki)

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Pascal Dumontier.

Soutenue le 16-05-2014

à Grenoble , dans le cadre de École doctorale sciences de gestion (Grenoble) , en partenariat avec Centre d'études et de recherches appliquées à la gestion (Grenoble) (laboratoire) .

Le président du jury était Charles Piot.

Le jury était composé de Samir Trabelsi.

Les rapporteurs étaient Michel Dubois, Thomas Jeanjean.

  • Titre traduit

    Trois essais sur les effets de l'adoption simultanée des IFRS (International Financial Reporting Standards) et de la MAD (Market Abuse Directive) en Europe


  • Résumé

    Bien que les recherches sur l'adoption obligatoire des IFRS ne montrent pas une amélioration claire de la qualité de l'information financière (augmentation de la transparence et/ou de la comparabilité des états financiers), elles mettent quasiment toutes en évidence des impacts bénéfiques pour ce qui concerne la liquidité, l'asymétrie d'information ou le coût du capital des entreprises qui les ont adoptées. Dans l'Union Européenne (UE), l'adoption obligatoire des IFRS a coïncidé avec l'adoption de la directive sur les abus de marché (MAD). Tandis que l'adoption obligatoire des IFRS a eu lieu en 2005, la date d'adoption de MAD varie entre 2004 et 2007 selon le pays de l'UE considéré. En outre, les IFRS et MAD ont le même objectif. Il s'agit d'accroître la transparence des entreprises cotées, soit par l'amélioration de la qualité de l'information financière (IFRS), soit en interdisant toute communication sélective afin que les investisseurs bénéficient tous de la même information au même moment (MAD). Notre première étude a pour objectif de dissocier les impacts respectifs de l'adoption de MAD et de l'adoption des IFRS sur la liquidité des titres afin de déterminer l'effet spécifique de chaque règlementation. Nos résultats suggèrent qu'une partie importante des effets traditionnellement attribués aux IFRS provient de l'adoption simultanée de la directive sur les abus de marché. Notre deuxième étude porte sur le rôle de l'environnement informationnel. Examiner comment l'environnement informationnel affecte les effets de MAD et des IFRS sur la liquidité des titres est crucial pour déterminer si toutes les entreprises bénéficient identiquement de ces règlementations. En utilisant la taille des entreprises et le suivi des analystes financiers comme mesures de l'environnement informationnel des entreprises, nous montrons que les petites entreprises et les entreprises peu suivies par les analystes sont celles qui bénéficient le plus de l'introduction des IFRS. En revanche, les grandes entreprises et les entreprises fortement suivies par les analystes sont celles qui bénéficient le plus de l'adoption de MAD. Notre troisième étude traite de l'efficacité des modalités d'application de ces réglementations (enforcement). Nous montrons que les effets des IFRS et de MAD sur la liquidité des titres des entreprises soumises à ces réglementations dépendent fortement des modalités visant à garantir leur bonne application. En la matière, il est toutefois essentiel de bien dissocier les effets imputables à l'une de ces réglementations de ceux imputables à l'autre. Au total, nous mettons en garde les chercheurs à ne pas attribuer abusivement d'éventuels effets observés à une règlementation, notamment à l'adoption des IFRS, sans impérativement tenir compte de l'adoption concomitante d'autres réglementations, notamment MAD pour ce qui concerne l'Union Européenne.


  • Résumé

    While prior research on mandatory IFRS adoption fails to provide evidence of improvement in the quality of financial reporting (increased transparency and/or comparability), it provides almost unanimous evidence of beneficial capital-market impacts. Within the European Union (EU), mandatory IFRS adoption coincides with the adoption of the Market Abuse Directive (MAD). While the mandatory adoption of IFRS took place in 2005, MAD was passed between 2004 and 2007 depending on the EU country under consideration. Furthermore, both IFRS and MAD aim towards increased transparency, either by improving the quality of financial reporting (IFRS) or by prohibiting selective disclosures to enhance common information available to all market participants (MAD). Our first essay aims to disentangle the respective market impacts of MAD adoption and IFRS adoption in order to determine the specific effect of each regulation. Our evidence suggests that a significant part of the capital market effects usually attributed to IFRS comes, at least to some extent, from the contemporaneous adoption of the Market Abuse Directive. Our second essay focuses on the role of information environment. Investigating how information environment affects the market impacts of both MAD adoption and IFRS adoption is crucial to determine whether all firms benefit identically from these regulations. Using firm size and analyst following as proxies capturing firms' information environment, we provide evidence showing that small firms and firms with weak analyst following are those that benefit the most from the introduction of the IFRS mandate. In contrast, large firms and firms with high analyst coverage benefit the most from MAD adoption. Our third essay analyzes the role of enforcement. We find that the effectiveness of both IFRS and MAD is hampered by different enforcement levels across firms and countries. Moreover, the observed capital-market outcomes on one regulation differ if the effects of both regulations are not clearly dissociated. Thus, we caution researchers not to attribute capital-market outcomes primarily or solely to one regulation without taking into account the concomitant adoption of the other one.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service Interétablissement de Documentation. LLSH Collections numériques.
  • Bibliothèque : Université Savoie Mont Blanc (Chambéry-Annecy). Service commun de la documentation et des bibliothèques universitaires. Bibliothèque électronique.
  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation. STM. Collections numériques.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.