Vidéo-protection dans les entreprises ouvertes au public : acceptation d'une technologie de contrôle par les salariés

par Caroline Diard

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Claudine Guerrier.

Soutenue le 17-11-2014

à Evry-Val d'Essonne , dans le cadre de ecole doctorale sciences de gestion , en partenariat avec Télécom Ecole de Management (France) (Etablissement) .

Le président du jury était Serge Perrot.

Le jury était composé de Emmanuel Baudoin, Xavier Strubel.

Les rapporteurs étaient Amaury Grimand, Erwan Oiry.


  • Résumé

    Ce travail de recherche porte sur les facteurs d'acceptation d'une technologie de contrôle, la vidéo-protection, par les salariés, dans les entreprises ouvertes au public. 37 entretiens ont été réalisés sur trois terrains : Commerces-Grande distribution-Bureaux; Transports, Banques-Casinos.Ce travail doctoral a révélé quatre formes d'acceptation par les salariés : compréhension, adhésion-légitimation, résignation et refus. Quatre catégories de facteurs influant sur l'acceptation ont été également identifiées : L'environnement technologique : L'acceptation dépend de l'environnement technologique de l'individu : la facilité d'usage, l'utilité perçue, la perception du contrôle et la technologie utilisée. Le processus de mise en oeuvre organisationnelle et réglementaire. L'acceptation dépend du mode de déploiement de la vidéo-protection. Le collaborateur se soumet à un contexte réglementaire, à des normes légales ou à une convention (accord mutuel), il est influencé par des facteurs de contingence et des éléments de contexte (effectif, stratégie). Il accepte en fonction de la nature juridique du contrat, de l'activité de l'entreprise et du lien psychologique avec l'employeur. L'individu : Les facteurs individuels tels que l'âge, le risque perçu, l'expérience passée du contrôle, la peur, la motivation et la capacité à intégrer le changement sont apparus. Les trois derniers se sont avérés particulièrement importants. L'environnement social. Le collaborateur accepte en fonction de la confiance qu'il porte à son management, de la culture de l'entreprise à laquelle i appartient, de l'influence du groupe de travail, de son environnement géographique de travail.

  • Titre traduit

    Video-protection in companies opened to public : acceptance of a control technology by employees


  • Résumé

    This research examines the factors of acceptance of a monitoring technology, vidéo-protection by employees in firms opened to public. 37 interviews were conducted on three kind of firms : Retail, Offices / Transportation / Banks and Casinos. This Doctoral work has helped to highlight four forms of acceptance by employees : understanding, adhesion-legitimation, resignation or rejection. Four categories of factors influencing acceptance were also identified. 1/ The technolological environment : Acceptance depends on the technological environment of the individual ease of use, perceived usefulness, perceived control and technology used, as therefore crucial factors in the acceptance and the ability to conform the vidéo-protection. 2/ Process implementation : Acceptance depends on the deployment of video-protection. The employee submits a regulatory context to legal norms or convention (mutual agreement), he is influenced by contingency factors and contextual factors (workforce strategy). He accepts, depending on the legal nature of the contract, the company's business and psychological bond with the employer. The sense of justice and fairness colleced during stages of implementation, and quality of information for employees are also a significant factors of acceptance. 3/ The individual factors. Individual factors such as age, perceived risk, past experience of control, fear, motivation and ability to emebrace change have emerged. 4/ The social environment : The employee accepts regarding the confidence he brings to his management, the culture of the company to which it belongs, the group's influence and its geographical environment.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Informations

  • Détails : 1 vol. (363 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 336-363

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Evry-Val d'Essonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque centrale.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 306.36 DIA vid
  • Bibliothèque : Université d'Evry-Val d'Essonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.