Evaluation du risque souverain : Analyse théorique et évidence empirique

par Slim Souissi

Thèse de doctorat en Finance

Sous la direction de Eric Paget-Blanc.

Soutenue le 14-10-2014

à Evry-Val d'Essonne , dans le cadre de Ecole doctorale Sciences de la Société (Evry) , en partenariat avec Télécom Ecole de Management (France) (laboratoire) .

Le président du jury était Alain Francois-Heude.

Le jury était composé de Alain Francois-Heude, Ugo Panizza.

Les rapporteurs étaient Carole Gresse, Philippe Raimbourg.


  • Résumé

    La dette souveraine est un instrument puissant de la politique publique. Avec sa croissance rapide dans les pays développés, d'une part, et le changement fondamental de sa structure dans les pays en développement d'autre part, comprendre les déterminants du risque souverain est devenu un sujet de préoccupation majeur pour les chercheurs et les investisseurs. Cette thèse étudie les aspects du risque de défaut dans les économies avancées et émergentes. La partie théorique présente le risque de défaut souverain. Les principaux résultats montrent que le choix de la devise d'émission représente un aspect important du profil de risque de défaut d'un Etat.Dans la première, une analyse détaillée des défauts souverains en utilisant une nouvelle base de données qui inclut 100 pays observés sur la période 1996-2012 a été conduite. Les résultats montrent que la décision d'un gouvernement de faire défait diffère sensiblement selon la dénomination de la monnaie et du type des détenteurs de la dette publique. La seconde étude a permis d'apporter un nouvel éclairage sur le rating souverain. Elle démontre que les pays dont la dette est en grande partie - ou entièrement - libellée dans leur propre monnaie bénéficient d'un avantage considérable sur les pays qui émettent en devise étrangère. Dans la dernière section empirique, le prix de marché du risque souverain a été exploré. L'étude montre que les facteurs globaux influent sur la rémunération des investisseurs pour la tenue du risque souverain, mais pas le risque lui-même.Les principaux résultats impliquent que toute modélisation du risque de défaut souverain appelle à une distinction entre devise locale et devise étrangère.

  • Titre traduit

    Sovereign Risk Assessment : A theorical investigation and empirical evidence


  • Résumé

    Sovereign debt is a powerful instrument of the public policy. With its dramatic increase in the western economies, on the one hand, and the fundamental change of its structure in the emerging markets, on the other, understanding the determinants of the sovereign default risk has became a subject of major concern for both researchers and investors. This dissertation investigates aspects of sovereign default risk in advanced and emerging economies.The theoretical section explores the sovereign default risk. The main results show that the choice of the currency of issue represents an important aspect of the sovereign's risk profile.Three empirical studies have been conducted. In the first, a detailed analysis of the sovereign defaults using a new database which includes 100 countries observed over the period 1966-2012 has been conducted. The results show that sovereigns typically default under different economic and financial conditions depending on the bond's currency denomination and the investor's base.The key contribution of the second research is to assess the importance of the currency of issuance in the rating of sovereign debt. The study demonstrates that countries whose debt is largely - or entirely - denominated in their own currency enjoy a substantial advantage over government issuing debt in foreign currency.The last empirical section explores the market price ofs overeign risk. It arugues that the default probability on sovereign bonds is unrelated to global factors.The main results imply that any sovereign default risk modeling requires a distinction between local currency and foreign currency.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Informations

  • Détails : 1 vol. (236 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 246-260

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Evry-Val d'Essonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque centrale.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 336.3 SOU eva
  • Bibliothèque : Université d'Evry-Val d'Essonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.