Dun Scot avant l'univocité de l'étant : études logiques, sémantiques et métaphysiques

par Héctor-Hernando Salinas-Leal

Thèse de doctorat en Religions et systèmes de pensée

Sous la direction de Olivier Boulnois.


  • Résumé

    Ce travail comporte d’abord un effort thématique : celui de rendre visible autant que possible les thèses de Duns Scot avant l’univocité de l’étant à propos d’un certain nombre de sujets qui vont de la logique à la métaphysique (la détermination de l’objet de la science logique, de la nature de l’universel logique, du problème de la signification du nom commun, du traitement du statut logico-sémantique des catégories et, finalement, de l’objet de la métaphysique et de l’univocité de l’étant). Une deuxième dimension du travail montre bien que le projet de déceler les positions du jeun Duns Scot se heurte à la méthode scotiste de retoucher (dans des degrés divers) les textes de la première étape de sa pensée avec les développements d’un Scot plus mûr. Ce travail n’a pas pu donc contourner, comme un effet interne à la pensée de Scot, l’effort de contraster les solutions du début de sa carrière avec celles qui deviendront les siennes dans des étapes postérieures de sa pensée. Ceci est notamment manifeste dans la détermination du sujet de la métaphysique (dans le commentaire à Aristote) où l’on voit se construire un ensemble de thèses correspondant à une période avant l’univocité de l’étant où la substance tient le rôle de sujet de la métaphysique. Ces thèses seront profondément modifiées dans une rédaction postérieure introduite dans la structure de la question initiale, appartenant à un moment de la pensée de Scot après l’univocité de l’étant, où c’est Dieu qui tiendrait le rôle de sujet. Ce travail se situe donc autour de l’univocité scotiste dans son avant et dans son après et montre qu’il faut toujours en tenir compte pour toute interprétation de la pensée de Scot

  • Titre traduit

    Duns scotus before the univocity of being : studies on logic, semantics and metaphysics


  • Résumé

    This dissertation tries to establish Scotus’s positions before the univocity of being concerning some themes from logic to metaphysics (the determination of the object of logic as science, the nature of the logical universal, the problem of the common name meaning, the logico-semantical status of categories and, finally, the problem of the object of metaphysics and the univocity of being). Another dimension of this work shows that the project of establishing the young Scotus’s positions finds an obstacle in the own method of Scotus, who used to rework (with different levels of intensity) the texts of his first period of thought with the remarks of an older Scotus. This dissertation was not able to avoid the effort of comparing the solutions of the young Scotus with those of later moments of his thought. This is quite evident concerning the determination of the object of metaphysics (in Scotus commentary on Aristotle). There you can see a set of positions corresponding to a period of his thougth before the univocity of being, where substance is the object of metaphysics. These positions will be profoundly modified in a second draft introduced in the structure of the original question; this new set of positions belongs to a period of his thought after the univocity of being, where god, instead of substance, would be the object of metaphysics. This work is then situated around the univocity of being in his before and his after and it shows that it is always necessary to take this situation into account for all attempts to interpret Scotus’s thought

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (542 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 524-542. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : École pratique des hautes études. Service commun de la documentation, des bibliothèques et des archives.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : DOC 14.17
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.