Édition critique, traduction et commentaire du chant I des Halieutiques d’Oppien de Cilicie

par Morgane Cariou

Thèse de doctorat en Philologie grecque

Sous la direction de Brigitte Mondrain et de Laurent Dubois.

Le président du jury était Alain Billault.


  • Résumé

    Cette thèse présente une édition critique du premier chant des Halieutiques d’Oppien de Cilicie. Elle est accompagnée d’une traduction française, d’une étude de la tradition manuscrite et d’un commentaire. La thèse s’ouvre sur une notice qui réaffirme la distinction entre Oppien et le pseudo-Oppien, montre l’influence de la Seconde Sophistique et propose une nouvelle méthode pour aborder la poésie scientifique antique. S’intéressant à la question des sources des Halieutiques, l’auteur montre l’importance des traités issus de l’école aristotélicienne, de leurs résumés mais aussi de la littérature paradoxographique. La notice décrit en outre les traits saillants de la langue et du style d’Oppien, poète novateur enclin au néologisme. Après une étude des papyrus, la première partie, consacrée à la tradition manuscrite, décrit et ordonne 75 témoins tout en apportant de nombreux éléments d’histoire sur les cercles traversés par ce poème, du scriptorium de Ioannikios à l’école de Constantin Lascaris en passant par les ateliers de Maxime Planude et de Michel Apostolis. Le nouvel agencement stemmatique proposé permet une large eliminatio codicum qui aboutit à la sélection des 13 témoins figurant dans l’apparat critique. Le commentaire des vers du chant I comporte deux strates : des notes ponctuelles, vers par vers, en fin de volume et un commentaire unité textuelle par unité textuelle. Ce dernier interroge notamment la poétique de la liste à l’œuvre dans le catalogue des animaux marins et étudie les enjeux philosophico-rhétoriques de l’hymne à Zeus. En fin de volume sont proposées 75 planches de manuscrits

  • Titre traduit

    A critical edition of Oppian's Halieutica, Book I, with a translation into French and a commentary


  • Résumé

    This thesis contains a critical edition of the first Book of the Halieutica by Oppian of Cilicia, a translation into French, a study of the manuscript tradition and a commentary. The preliminary dissertation reasserts the distinction between Oppian and the pseudo-Oppian. It points out the influence of the Second Sophistic and puts forward a new way of discussing the scientific poetry produced in Antiquity. In her inquiry into the origins of the Halieutica, the author underlines the importance of the aristotelician treatises, of their compendia and also of the paradoxography. Furthermore, the preliminary dissertation lists the main features of Oppian’s language and style, showing that his innovative poetry abounds with neologisms. After a study of the papyri, the first part, dedicated to the manuscript tradition, describes and orders 75 manuscripts while bringing forth new historical analyses on the circles in which this poem has been read, from Ioannikios’ scriptorium to Constantine Lascaris’circle, including Maximus Planudes or Michael Apostolius’ workshops. The drawing up of a new stemma allows a wide eliminatio codicum and the selection of 13 manuscripts for the critical apparatus. As regards the commentary of the verses of Book I, it is divided into two sections : critical notes and a commentary following the various parts of the text. The latter investigates the poetics of the list at stake in the catalogue of sea animals and studies the philosophical and rhetorical aspects of the Zeus hymn. 75 plates are to be found in Appendix 3

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (928 p.)
  • Notes : Thèse confidentielle jusqu'en 2017
  • Annexes : Bibliogr. p. 893-919. Notes bibliogr

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : École pratique des hautes études. Service Commun de la documentation, des bibliothèques et des archives.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 4 Ms 532 (1-2)
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.