La place de Thomas de Cantimpré dans l’encyclopédisme médiéval : les sources du Liber de natura rerum)

par Mattia Cipriani

Thèse de doctorat en Histoire des sciences?

Sous la direction de Danielle Jacquart.

Le président du jury était Laurence Moulinier.


  • Résumé

    Le Liber de Natura Rerum est encyclopédie médiévale qui répond à la nécessité d’avoir un texte capable d’expliquer la nature et la Bible, c’est-à-dire la volonté du Créateur. Son compilateur, le dominicain Thomas de Cantimpré, avoue qu’il a voulu aider les prédicateurs et la lourde tâche de la pédagogie chrétienne: consolider la foi des croyants, une foi sans erreurs. Notre travail a reconstruit le texte du Liber et en a donne une nouvelle édition, accompagnée de la déclarations de toutes le sources identifiables; en même temps, nous avons montre ces sources dans une table exacte et nous les avons expliqué. Après l’édition philologique, le texte de Thomas a été soumis à un plan pour en voir exactement l’ensemble historique et culturel. Aussi, nous avons recueilli les données scientifiques de Thomas, ses sources explicites et implicites. Enfin, nous avons analysé les rapports entre l’encyclopédie de Thomas de Cantimpré et l’ensemble de l’encyclopédisme du Moyen Age: une réflexion approfondie au sujet d’un genre mayeur par la quantité des textes et la qualité de la coordination symbolique et théologique des données. De cette façon, notre analyse ne se borne pas à la description du point de vue de la philologie: elle dresse le portrait du Liber du point de vue de ermeneutique, de façon que notre projet a étudié les différents sources de l’oeuvre de Thomas de Cantimpré et l’a placé dans l’encyclopédisme médiéval

  • Titre traduit

    The place of Thomas de Cantimpré in the medieval encyclopedism : the sources of the Liber de natura rerum


  • Résumé

    The Liber de Natura Rerum is a medieval encyclopedia born from the need of a text capable of explaining nature and the Bible, viz. The Will of the Creator. The Dominican Thomas de Cantimpré (1201-1270/71) compiled the work with the view of helping preachers and Christian educators strengthen the faith of believers: a faith which must be without error. In order to understand this text and its compiler, the present work has been divided into two parts: 1) a new philological reconstruction of the Liber together with a statement of all the identifiable sources used by the Flemish Dominican; 2) a commentary of the new Liber analysing and explaining the culture of Thomas. By observing the explicit and implicit sources and the relationship between Thomas’ work and the encyclopedism of the Middle Ages, the aims of de Cantimpré can be reconstructed. The analysis of the Liber de Natura Rerum hence is not limited to the philological level, but portrays the text in hermeneutic terms; via the analysis of the sources, Thomas de Cantimpré and his work can be placed in the complex reality of medieval encyclopedism

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (CXLII, 278 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. CXXV-CXLI (vol. 1), p. 245-278 (vol. 2). Notes bibliogr.. Index

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Campus Condorcet (Aubervilliers). Grand Equipement Documentaire.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 4 Ms 530 (1-2)
  • Bibliothèque : Campus Condorcet (Aubervilliers). Grand Equipement Documentaire.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 4 Ms 530 A

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2014EPHE4021
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.