L'économie de l'énergie nucléaire : coûts de construction et régulation de la sûreté

par Lina Escobar

Thèse de doctorat en Economie et finance

Sous la direction de François Lévêque.

Soutenue le 10-11-2014

à Paris, ENMP , dans le cadre de École doctorale Économie, organisations, société (Nanterre) , en partenariat avec Centre d'économie industrielle (Paris) (laboratoire) .

Le président du jury était Jan Keppler.

Le jury était composé de François Lévêque.

Les rapporteurs étaient Nicolas Boccard, Benoît Sévi.


  • Résumé

    Cette thèse étudie le rôle des coûts de construction et de réglementation de la sécurité sur la compétitivité de l'énergie nucléaire. L'analyse des coûts de construction est basée sur l'utilisation de données réelles provenant des parcs nucléaires français et américains. En particulier, nous étudions différents canaux à partir de laquelle des réductions de coûts pourraient survenir. Nous montrons que la normalisation est un critère crucial pour la compétitivité économique de l'énergie nucléaire, d'abord parce que les effets d'apprentissage positifs sont conditionnels à la technologie, ce qui signifie que les réductions de coûts ne peuvent venir que si le même type de réacteur est construit à plusieurs reprises, mais aussi parce qu'elle permet de réduire le coût indirectement par l'intermédiaire de courts délais de construction. Dans l'analyse du rôle de réglementation de la sécurité, nous évaluons d'abord l'effet du dernier accident nucléaire majeur (c.-à Fukushima Dai-ichi) de la probabilité de survenance d'un tel événement, puis les effets de l'incertitude concernant la façon dont les soins de la sécurité à réduire la probabilité d'un accident nucléaire dans l'établissement de normes de sécurité en vertu de l'aléa moral et responsabilité limitée. Nous constatons que la norme sera la moins stricte lorsque le régulateur adopte une approche pire des cas, et plus stricte lorsque le régulateur adopte l'approche de la robustesse de regret et il est optimiste quant à l'efficacité des soins de la sécurité pour réduire le risque d'accident. Toutefois, cette norme pourrait induire le non-respect par les opérateurs les moins efficaces.

  • Titre traduit

    Economics of Nuclear Power : Construction Costs and Safety Regulation


  • Résumé

    This thesis studies the role of construction costs and safety regulation on nuclear power competitiveness. The analysis of the construction costs is based on the use of the actual data coming from the american and french nuclear fleet. In particular, we study different channels from which cost reductions might arise. We show that standardization is a key criterion for the economic competitiveness of nuclear power, first because the positive learning effects are conditional to the technology, this means that cost reductions will arise only if the same type of reactor is built several times, but also because it allows to reduce the cost indirectly through shorter construction lead-times. In the analysis of the role of safety regulation, we first asses the effect of the latest major nuclear accident (i.e Fukushima Dai-ichi) in the probability of occurrence of such an event and then the effects of the uncertainty regarding how safety care reduce the probability of a nuclear accident in setting safety standards under moral hazard and limited liability. We find that the standard will be stricter when the regulator is optimistic in the safety care effectiveness to reduce the risk of an accident, but simultaneously this policy might induce no compliance of the most inefficient operators.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Mines ParisTech.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.