L’empreinte environnementale à l'ère de la société collaborative : de l'Analyse du Cycle de Vie comme outil expert à une instrumentation collaborative pour conduire une transition organisationnelle

par Stéphane Morel

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Franck Aggeri.

Soutenue le 07-11-2014

à Paris, ENMP , dans le cadre de École doctorale Économie, organisations, société (Nanterre) , en partenariat avec Centre de gestion scientifique (Paris) (laboratoire) .

Le président du jury était Isabelle Blanc.

Le jury était composé de Franck Aggeri, Sophie Hooge, Christophe Abrassart.

Les rapporteurs étaient Daniel Froelich, Guido Sonnemann.


  • Résumé

    En 2010, le président de l'Alliance Renault-Nissan annonce l'investissement de 4 milliards d'euros dans un programme de développement du véhicule électrique et de sa batterie. À cette période, le secteur automobile est confronté à une crise économique importante. Le succès de cet engagement est crucial. Le véhicule électrique fait l'objet d'une conception innovante qui déstabilise les pratiques de l'entreprise. De nouveaux protocoles doivent être définis pour valider les acquis de ce produit. Compte tenu de la suppression des émissions au roulage, de nouvelles questions émergent et réclament une évaluation globale de la performance environnementale de ces véhicules. En conséquence, l'entreprise doit mettre en place un dialogue transparent et gérer une contestation .Ce travail repose sur un monde industriel dont la situation est propice à l'intervention. La méthode d'abduction - déduction – induction est utilisée. L'action collective ne va pas de soi est demande à être pilotée. Le modèle Co-LCA vise à faciliter une collaboration et la construction d'un ensemble de règles clés pour procéder à l'étude. Ces règles sont toujours contestables. Néanmoins, cette approche permet de donner une légitimité plus grande à l'étude. Cette expérience a consolidé les pratiques de l'entreprise, elle autorise de nombreux échanges avec les parties prenantes concernées dans un cadre structuré. Ce processus est une plate-forme pour le partage des savoirs, un débat ouvert et la diffusion d'informations. Enfin, nous ouvrons la voie pour que l'outil ACV devienne un instrument de gestion de l'environnement au service d'une transition dans le secteur automobile.

  • Titre traduit

    Environmental Footprints in the era of a collaborative society : From the Life Cycle Assessment as tool to an instrumentation to drive the change


  • Résumé

    In 2010, the president of the Renault-Nissan announces $ 4 billion in a program to develop electric vehicle and its battery. At that time, the automotive industry is facing a major economic crisis. The success of this engagement is crucial. The electric vehicle is the subject of an innovative design that destabilizes business practices. New protocols should be defined to validate the performance of that product. Given the elimination of emissions during operation, new questions emerge and require a comprehensive assessment of the environmental performance of these vehicles. Therefore, the company must set up a transparent dialogue and manage contested.This work is based in an industrial world, the situation is suitable for intervention. The method of abduction - deduction - induction is used. Collective action is not obvious and needs to be managed. Co-LCA model is designed to facilitate collaboration and building a set of key rules to carry out the study. These rules are still questionable. However, this approach can give more legitimacy to the study. This experience has strengthened the company's practices; it allows many discussions with stakeholders in a structured framework. This process is a platform for knowledge sharing, open discussion and dissemination of information. Finally, we open the way for the LCA tool becomes an instrument for environmental management at the service of a transition in the automotive sector.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Mines ParisTech.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.