Changements de comportements de mobilité automobile

par Amandine Chevalier

Thèse de doctorat en Economie et finance

Sous la direction de Matthieu Glachant.

Soutenue le 26-11-2014

à Paris, ENMP , dans le cadre de École doctorale Économie, organisations, société (Nanterre) , en partenariat avec Centre d'économie industrielle (Paris) (laboratoire) .

Le président du jury était Alain Ayong Le Kama.

Le jury était composé de Matthieu Glachant, Frédéric Lantz.

Les rapporteurs étaient Anne Aguilera, Charles Raux.


  • Résumé

    Cette thèse s'inscrit dans le contexte actuel de remise en question de la prépondérance de la voiture particulière dans les déplacements des ménages français. Elle propose d'analyser les ruptures de comportements liées au déploiement de solutions pour mutualiser l'automobile, dans le but de prévoir l'évolution de ses modes d'usage, de son intensité d'usage, ainsi que celle de la motorisation. En premier lieu, nous identifions les nouveaux services de mobilité automobile comme les principaux vecteurs de changement de comportement, nous calculons les potentiels de développement du covoiturage (importants), de l'autopartage et de la location courte durée (restreints), et nous montrons que ces services peuvent permettre de réaliser des économies d'énergie s'ils sont utilisés en remplacement d'un équipement personnel. Dans un second temps, nous nous concentrons sur l'analyse fine des comportements de mobilité dont nous réalisons une segmentation mettant en évidence leurs principaux déterminants. A partir de ces derniers, l'estimation d'un modèle de choix modal montre que des transferts de la voiture personnelle vers les transports en commun ou encore la voiture partagée sont probables à horizon 2020, en cas de démotorisation des ménages. Enfin, nous analysons l'évolution de la motorisation des ménages et montrons des ruptures dans la dynamique générationnelle positive observée dans le passé qui se stabilisera, voire même s'inversera, à horizon 2020. Le marché automobile français sera donc davantage porté par le canal des sociétés (de service notamment) que celui des particuliers.

  • Titre traduit

    Changes in behaviour of automobile mobility


  • Résumé

    This thesis rises in a context where the automobile supremacy is questioned. It aims at analysing behavioural changes related to the deployment of solutions to pool car, in order to foresee evolution of its modes of use, intensity of use, as well as that of motorization. First, we identify new car mobility services as main vectors of changes in behaviours, we also measure the potential development of carpooling (important), carsharing and short-term car rental (limited), and we end up by showing that these services can achieve energy savings if used as substitute to individual equipment. In a second step, we focus on the analysis of mobility patterns from which we establish a behaviour classification highlighting their main drivers. From these, the estimation of a modal choice model shows that shifts from personal car toward public transport or shared car are likely to 2020, in the case of a decrease in households' motorization level. Thus, we finally analyse the evolution of households' motorization and emphasis a breaking point in the positive generational trends observed in the past, that will know a stagnation if not an inversion to 2020. As a consequence, the evolution of the French car market will tend to be more driven by sales to fleet and business than sales to private.



Le texte intégral de cette thèse sera accessible librement à partir du 27-11-2019

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Mines ParisTech.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.