Europe de la culture et Europe politique : analyse géopolitique de la culture en tant que facteur stratégique selon une perspective transatlantique

par Aude Jehan

Thèse de doctorat en Sciences de la société (mention Études européennes)

Sous la direction de Yves Hersant et de Jenaro Talens.

Soutenue en 2014

à Paris, EHESS en cotutelle avec l'Université de Genève , dans le cadre de École doctorale de l'École des hautes études en sciences sociales , en partenariat avec Université de Genève (laboratoire) .

Le président du jury était Carlos Alvar.

Le jury était composé de Marc-Olivier Baruch, Abraham Madroñal Durán, Philippe Roger.


  • Résumé

    L'un des principaux défis géostratégiques actuels consiste à formuler les nouveaux objectifs ainsi que les outils permettant de répondre aux besoins de nos sociétés, beaucoup plus diversifiées qu'auparavant. Par conséquent, la définition même du concept de Smart Power ainsi que son contenu - les outils utilisés - requièrent une approche différente. Dans un environnement en perpétuelle mouvance, à la fois socialement, culturellement et géographiquement, un état d'esprit de sophistication semble nécessaire. Et c'est précisément à cela qu'une prise en compte des facteurs culturels pourrait contribuer selon nous. En effet, au cours des dernières décennies, la culture a acquis une importance sans précédent au sein des relations internationales et des questions sécuritaires. Cependant, en Europe, elle n'a pas encore trouvé sa place dans les politiques extérieures et la diplomatie. L'analyse des facteurs culturels et de leur influence sur les affaires étrangères et les relations internationales demeure quasi-inexistante dans les faits. Cette thèse a donc un double objectif : premièrement elle vise à démontrer le rôle fondamental que joue la culture d'un point stratégique, en tant qu'attribut de groupe, référant à un ensemble commun de valeurs, incluant les croyances, les normes, les attitudes, les comportements et les structures sociales qui définissent la réalité et guident les interactions quotidiennes. Deuxièmement, nous souhaitons établir ce que l'UE entend par culture européenne et le rôle qu'elle accorde a cette dernière dans ses politiques, en particulier dans les affaires étrangères, en comparaison avec les Etats-Unis et la Chine. Passant en revue une large palette de politiques européennes ou le facteur culturel est officiellement mentionné en tant que critère et/ou en tant qu'objectif, nous entendons démontrer son instrumentalisation politique et économique, au point de ne plus jouer - au mieux - qu'un simple rôle d'outil, dans les politiques européennes.

  • Titre traduit

    Political and Cultural Europe : a geopolitical analysis of culture as a strategie factor in a Transatlantic perspective


  • Résumé

    In the last three decades, the realm of culture has acquired unprecedented importance in interpreting the nature of International Relations in scholarly as well as popular writings. However, factors involving culture that inevitably shaped international relations have yet to find their due space within the body of effective European policies and Diplomacy. One of the main challenges today for international relations is to formulate the new targets and tools aimed at societies and generations, which are far more diversified and culturally different. Therefore, the content and means of delivery of Soft Power require a different attitude, a mindset of sophistication in a vastly different culturally and geographically diverse environment. My hypothesis is cultural factor might contribute to that necessary change. The main goal of this research is to determine what the EU presently understands as constituting culture and the role it is given in its policies, specifically in foreign affairs. Deprived of a real recognition, culture has been nevertheless of utmost importance in this field. Arguing that culture has been used and abused as a political tool, my goal, therefore, is to paint a picture that reflects the European Union's conception of culture through its external action policies. The objective here is, first and foremost, to use culture as an analytic concept and demonstrate how policy discourse mobilizes it for political and economic means. Drawing upon case studies, EU policies analysis and a series of interviews of practitioners, experts and policy-makers (based on the Delphi method -modified), this qualitative research aims to analyze the links between cultural and social well-being governance, immigration policies and security, rule of law, and economic development, as well as explore the relationship between accepting differences, reconciliation, social well-being and the making of a European citizenship.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (510 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p.317-343. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2015-170
  • Bibliothèque : Campus Condorcet (Aubervilliers). Grand Equipement Documentaire.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.