Ethnographier la précarité énergétique : au-delà de l’action publique, des mises à l’épreuve de l’habiter

par Johanna Lees

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Suzanne de Cheveigné et de Florence Bouillon.

Soutenue en 2014

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    A l’intersection des secteurs du logement, du social et de l'environnement, la « précarité énergétique » est un problème public inscrit depuis quelques années à l’agenda politique en France. Au début de ce travail, si le terme de « précarité énergétique » avait essaimé dans divers champs - action publique, recherche-action, monde associatif- les situations réelles auxquelles cette notion réfère demeuraient largement méconnues. L'objectif de cette thèse a dès lors été de requalifier la notion de précarité énergétique à partir des expériences des personnes concernées et, partant, d'analyser les ressorts de l’action publique dans le domaine. La thèse est organisée en trois parties. Une première est une analyse de l’émergence du problème public dans le contexte contemporain, en France et en Grande Bretagne, fondée principalement sur une étude de la littérature et des entretiens d'acteurs locaux. Une seconde partie s'appuie sur l’enquête ethnographique et vise à comprendre ce que signifie « habiter » en situation de précarité énergétique et, plus encore, « être habité » par la précarité énergétique, du point de vue des familles concernées. Enfin, une troisième partie, toujours basée sur le travail ethnographique, aborde les relations des enquêtés avec les fournisseurs d’énergie, les syndicats de copropriétés, les propriétaires bailleurs mais aussi avec l’État, en tant que bénéficiaires des dispositifs d’action publique en matière de lutte contre la précarité énergétique. Elle vise ainsi à établir une anthropologie des rapports entretenus par les milieux de la grande pauvreté à l’État, rapports qui seront décrits et analysés « par le bas ».


  • Résumé

    Energy poverty is at the confluence of housing, welfare and the environment; it is a question of public interest that has been on the political agenda in France for several years. If, at the outset of this research, the term 'energy poverty' had already permeated public policies, applied research and associations, very little was known about the concrete day to day situations this term refers to. Thus, the aim of this thesis has been to redefine the notion of energy poverty through the experience of the people affected by it and, thence, to analyse the mechanisms of state intervention in this field. The thesis is divided into three sections. The first studies the question's emergence into the public spheres in France and the United Kingdom, in today's context; it is based upon the study of documents and interviews with local actors. The second section proposes an ethnographic survey and aims to understand, from the families' point of view, what 'inhabiting' means in an energy poverty situation and, beyond this, the significance of 'being inhabited' by energy poverty. Finally a third section, also based on ethnographic study, deals with the relationships between the interviewees, utility companies, co-owner associations and landlords. It also deals with their relations with the State as beneficiaries of various public programmes destined to combat energy poverty. This section thus aims to establish an anthropology of the relations that those in extreme poverty develop with the State, relations that are described and analysed 'bottom up'.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2015 par [CCSD] [diffusion/distribution] à Villeurbanne

Ethnographier la précarité énergétique : au-delà de l’action publique, des mises à l’épreuve de l’habiter

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (560 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p.493-519. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2014-159
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.