Genèse et renouvellements des formes institutionnelles de la culture : une étude des conservatoires de musique et de leurs ancrages territoriaux

par Elena Raevskikh

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Emmanuel Pedler.

Le jury était composé de Jean Boutier, Pierre Mercklé.

Les rapporteurs étaient Frédéric Gimello-Mesplomb, Stéphane Dorin.


  • Résumé

    Le présent travail vise à contribuer au renouvellement du regard sur des institutions (conservatoires, théâtres, etc. ), apparentées en ce qu'elles concernent des praticiens impliqués dans la gouvernance des entités où ils interviennent. La réflexion part d'un constat empirique, à savoir que les conservatoires de musique, même situés à proximité les uns des autres, ne se ressemblent pas et assemblent des pratiques très hétérogènes. La thèse a été problématisée à partir de l'interrogation suivante : Alors que le système qui institutionnalise la transmission du savoir musical est orienté vers des pratiques formellement homogénéisées, pour quelles raisons les logiques institutionnelles des conservatoires restent hétérogènes ? Sur quelles différenciations reposent les particularismes locaux de la reproduction des musiciens ? Le cadre de la présente recherche est clairement bi-disciplinaire, à la fois sociologique et historique. L'approche épistémologique a été centrée autour de l'hypothèse de l’indétermination et de la diversité hétérogène : (1) des processus socio-historiques qui configurent les logiques institutionnelles des conservatoires, (2) des réseaux d'interdépendance qui les traversent, (3) de leurs périmètres institutionnels. Au niveau de la description sociologique, / l'approche différencialiste a été utilisée. Issue de la sociologie compréhensive de la culture développée par Max Weber à partir des années 1910, la description part de définitions et de périmètres familiers à l'observateur et prend en conséquence les institutions culturelles qui étaient soutenues et reconnues par les instances nationales (par exemple, le CRR de Marseille) comme point de référence pour décrire par différence les institutions et pratiques culturelles hétéronomes (soutenues par les cercles municipaux, les instances européennes, etc. ).


  • Résumé

    This research aims to renew the sociological perception of institutions (conservatories, theaters, etc. ), related to the presence of practitioners (musicians, actors, etc. ) actively involved in their governance. The thesis is based on empirical observation: music conservatories, even those situated in proximity to each other, are not alike and assemble heterogeneous practices. The reflection is based on the following question: While the system that institutionalizes the transmission of musical knowledge is oriented towards formally homogenized practices, for which reasons do the institutional logics of the conservatories remain heterogeneous? Which differentiations explain the local particularities of the reproduction of musicians? This research is clearly bi-disciplinary, both sociological and historical. The epistemological approach is centered on the assumption of indeterminacy and heterogeneous diversity of (1) socio-historical processes that shape the institutional logics of conservatories, (2) networks of interdependence that pass through the conservatories, (3) their institutional perimeters. The sociological description is anchored to a differentialist approach. Following the comprehensive sociology of culture developed by Max Weber in the 1910s, the description starts from the definitions and perimeters familiar to the observer. By consequence, the cultural institutions that were supported and recognized by national bodies (e. G. The CRR Marseille) become a reference point to describe the contrasting and heteronymous cultural institutions and practices (supported by municipal political circles, European authorities, etc. ).

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (352 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p.289-296. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2014-148
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.