Le problème théologico-politique de John Locke

par Rasoul Namazi

Thèse de doctorat en Etudes politiques – spécialité Philosophie politique

Sous la direction de Pierre Manent.

Le jury était composé de Luc Foisneau, Christian Lazzeri, Jean-Michel Vienne.


  • Résumé

    Cette thèse est une reconstruction de la pensée morale et politique de Locke autour de la problématique théologico-politique chez cet auteur. Elle entreprend de suivre la pensée de Locke, depuis les textes des années de jeunesse, suivant systématiquement l'évolution de la pensée de Locke, jusqu'à la formulation de ses thèses définitives sur la tolérance, la loi naturelle et le christianisme. D’après l’auteur, il existe chez Locke deux doctrines, une doctrine ésotérique et une doctrine exotérique. La première se confondrait avec une doctrine de l'utilitarisme naturel indépendante du christianisme qui, considéré en lui-même, serait largement suffisant pour fonder un ordre politique mais qui, en raison de la difficulté d'accès rationnel aux prémisses de la loi naturelle ainsi qu'à l'ensemble de ses prescriptions, devrait recourir à tout le dispositif d’une doctrine de la loi naturelle lestée d’une sanction divine, dispositif qui est exposé précisément dans la seconde doctrine. Cette seconde doctrine, malgré ses insuffisances philosophiques, fait partie des mythes salutaires qui sont les piliers du régime politique lockéen ; elle répond aux limites naturelles de la vie humaine : irrationalité et contradictions entre intérêt individuel et bien public. En ce sens, le véritable projet de Locke serait celui de la constitution d'une « religion civile » ordonnée à la construction de l'ordre social et politique.

  • Titre traduit

    The theologico-political problem of John Locke


  • Résumé

    This thesis is a reconstruction of John Locke’s political and moral philosophy around the theologico-political problem. It tries to study the evolution of Locke’s thought from is his earlier writings to the formulation of his mature ideas about the toleration, the law of nature and Christianity. According to the author, Locke has two doctrines, one esoteric and other exoteric. The first is a doctrine of natural utilitarianism, independent of Revelation, which considered in itself is largely sufficient as the foundation of a political order. But because of difficulties related to the discovery of the premises of natural law and its complete prescriptions, this doctrine must have recourse to a doctrine of natural law founded on divine sanctions; this is the exoteric doctrine. This second doctrine, in spite of its philosophical insufficiencies is one of the salutary myths which are the pillars of the Lockean regime. This doctrine answers the natural limits of human life: irrationality and contradiction between individual and public interest. In this sense, the real project of Locke is to found a “civil religion” for the constitution and the preservation of his political order.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (346 f.)
  • Annexes : Bibliogr. P332-346. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2014-129

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.