Les Alpes en mouvement : parcours entrepreneuriaux d'une famille de marchands alpins : les Pedrazzini de Campo Vallemaggia (XVIIIème s.)

par Francesca Chiesi Ermotti

Thèse de doctorat en Histoire et civilisations

Sous la direction de Simona Cerutti et de François Walter.

Le président du jury était Franco Morenzoni.

Le jury était composé de Renata Ago, Luigi Lorenzetti, Simon Teuscher.


  • Résumé

    S'appuyant sur l'analyse de sources inédites et sur le dépouillement d'archives familiales, cette thèse de doctorat se situe à l'intersection de l'histoire de la famille et de l'histoire de l'émigration dans un espace heuristique comme les Alpes. Cette étude d'histoire sociale analyse les trajectoires entrepreneuriales et familiales des Pedrazzini de Campo Vallemaggia. De ce village situé au fond d'une vallée escarpée dans les montagnes de l'actuelle Suisse italienne, les marchands migrants ont géré pendant plus d'un siècle un magasin de denrées coloniales fondé dans la ville allemande de Kassel. A partir d'un lieu décentré par rapport aux grands axes économiques de l'époque moderne, ils ont su développer et consolider une intense activité commerciale entre la fin du XVIIe et les premières décennies du XIXe siècle, grâce à un réseau endogamique de collaborations. S'agissant d'une émigration temporaire, leur circulation se construit sur un voyage ininterrompu fait de départs successifs et de retours coordonnés, sans la volonté de s'établir définitivement dans le centre étranger ni de s'y intégrer. Cette pratique migratoire et les liens solides qui unissent les émigrants à la patrie révèlent les implications de la conjonction entre réalité alpine et univers citadin et interrogent le rapport entre itinérance et appartenance locale. Le repliement des marchands sur l'espace de provenance et sur le groupe familial n'est en effet pas en contradiction avec leur dynamisme entrepreneurial. Au contraire, le transnationalisme des Pedrazzini apparaît comme imprégné de localité et profondément enraciné dans le contexte d'origine.


  • Résumé

    This doctoral thesis is based on the analysis of hitherto unstudied family archives and is situated at the junction between the history of family and the history of migration in the heuristic space formed by the Alps. This social history study analyses the entrepreneurial and family journeys of the Pedrazzini of Campo Vallemaggia. It is from this village situated at the bottom of a steep valley that these migrant merchants managed a shop of colonial goods in the German city of Kassel for more than a century. Although originating far from the important economical axes of modem times, they managed to develop and strengthen an intense commercial activity from the late 17th century to the first decades of the 19th century, and did so through an exclusive network of collaborations. Since their emigration is temporary, their journeys amount to a single perpetual one made of successive departures and coordinated returns; and the will to either definitely settle in the foreign city or to become integrated there never appears. This migratory experience along with the tight bounds between the emigrants and their homeland reveal the consequences of the convergence between an alpine reality and the urban world. Furthermore, they bring to question the relation between wandering and belonging. In fact, the merchants' withdrawal within their space of origin and the nucleus of the family do not contradict their entrepreneurial dynamism. The Pedrazzini’s transnationalism appears rather as permeated with their context of origin.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (527, 26 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p.501-527. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2014-106
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.