Les multiples mobilités de la migration : le cas des migrants chiliens en France

par Mabel Verdi Rademacher

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Dominique Pestre et de Christian Licoppe.

Le jury était composé de Claire Bidart, Jean-Baptiste Meyer, Claudio Bolzman.


  • Résumé

    Au début du XXIe siècle, la notion de mobilité s'est élargie de manière multidimensionnelle pour mieux interroger la dimension du social. Cette recherche porte sur l'étude de « l'expérience de mobilité » des migrants, qui est définie comme l'ensemble de vécus éprouvés par eux lors des déplacements significatifs accomplis dans l'espace physique, social, relationnel et virtuel, ainsi que les connaissances acquises à travers ces vécus. Nous émettons l'hypothèse que la mobilité vécue par les migrants est multiple de par ses dimensions physique, sociale, relationnelle et virtuelle, de même qu'affirmée, dans le sens où elle aura un impact sur l'individu qui pratique la mobilité. Celle-ci ne peut donc pas se confondre avec un simple déplacement. Notre démarche méthodologique se fonde sur les récits de vie sous la forme de biographies de mobilité de 60 migrants chiliens arrivés en France au cours de différentes vagues migratoires. Enfin, si nous acceptons l'idée que la mobilité est un fait social total, nous pouvons considérer que la mobilité en migration devient une « mobilité totale ».


  • Résumé

    At the outset of the 21st Century, the notion of mobility has broadened in scope to examine the migrant experience from a more multi-dimensional perspective. Our research focuses on « the experience of mobility)) by migrants, which is defined as the entirety of physical, social, relational and virtual transitions experienced through significant displacement, as well as the knowledge gained through those experiences. We hypothesize that the experience of mobility by migrants is multi-facetted and has a profound impact on the individuals who have been transformed through migration. « Mobility », therefore, can no longer be defined as a simple physical movement. Our methodological approach is based on the personal narratives of 60 Chilean migrants to France during various waves of migration. Finally, if we accept the idea that mobility is an all-encompassing social phenomenon, we may also consider that the act of migration represents a « total mobility ».

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (448 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p.419-440. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2014-80

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.