Daniel Danis : une dramaturgie du retrait

par Tatiana Balkowski

Thèse de doctorat en Sciences du littéraire

Sous la direction de Philippe Roger.


  • Résumé

    À partir d'une lecture thématique, structurale et stylistique de l'œuvre dramatique de Daniel Danis, ce travail a pour objectif premier de définir ce qu'est le retrait. Motif de fond et au fondement de l'écriture de l'auteur, le retrait est une figure essentielle, d'une part, parce qu'elle est à la base de son système dramaturgique, d'autre part, parce qu'elle est corrélée à la « préoccupation fondamentale » de l'auteur, à savoir « l'Être ». Le retrait étant le lieu et la forme de l'Être, la phénoménologie du retrait dans l'œuvre de Danis permet de répondre à la question ontologique « qu'est-ce que l'Être ? ». En outre, comme l'ontologie est indissociable de l'ontique, la figure du retrait permet à l'auteur de réfléchir à la question de la représentation et, en cela, au théâtre, qui est l'art de représenter l'absence. Selon les différentes caractéristiques que prend la figure du retrait dans les textes de notre corpus, nous établirons quatre types de retrait : le retrait qui marque l'absence ; le re-trait comme tentative de démarcation ; le retrait comme répétition de l'absence ; le retrait comme présence de l'absence, ou comme absence marquée et remarquée. Cette classification devra nous permettre de mettre en avant tout ce qui est en retrait dans l'œuvre de Danis (mot, images, idées, figures), et de faire apparaître le lien indéfectible entre ontologie et dramaturgie, discours sur l'Être et discours de l'être.

  • Titre traduit

    Daniel Danis : a dramaturgy of withdrawal


  • Résumé

    This essay provides a thematic, structural and stylistic analysis of Daniel Danis' dramatic writings, with the main goal of defining the concept of withdrawal (retrait). A fundamental pattern and a foundation of the author's writing, the figure of withdrawal appears as an essential one, on the one hand because it lies at the basis of Daniel Danis' dramaturgie system, and on the other hand because it is related to the author's "fundamental concern" with the "Being". Seeing that withdrawal is the place and the form of the "Being", the phenomenology of withdrawal in Danis' work enables us to answerthe ontological question: "What is the Being?" Moreover, ontology being inseparable from the ontic, the figure of the withdrawal enables the author to consider the question of representation and, in doing so, to reflect on theater, which is the art of representing the absence. In relation with the different characteristics of the withdrawal in our body of texts, we will establish four types of withdrawal: withdrawal as a mark of absence; "with-drawal" as an attempt to demarcate, to draw a dividing line; withdrawal (retrait) as a repetition of the absence (in reference to the meaning of the prefix "re-" in French, as the mark of the repetition); withdrawal as a presence of the absence, or as a denoted and noted absence. Such a categorization will enable us to highlight all that is withdraw in Daniel Denis’ work (words, images, ideas, figures) and, more generally, to evidence the unfailing link between ontology and dramaturgy, between speech on the Being and speech of the being.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (630 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 618-630. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : DC 501
  • Bibliothèque :
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque :
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2014-75
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.