Les Lumières chorégraphiques : les maîtres de danse européens au cœur d’un phénomène éditorial (1700-1760)

par Marie Glon

Thèse de doctorat en Histoire et civilisations

Sous la direction de Georges Vigarello.

Le président du jury était Roger Chartier.

Le jury était composé de Roland Huesca, Christian Jouhaud, Isabelle Launay, Marina Nordera.


  • Résumé

    Conjuguant l'histoire des usages de l'écrit, l'histoire des transferts culturels et l'histoire du corps, cette thèse cherche à comprendre le phénomène éditorial qui se déploie en Europe, durant deux tiers de siècle, à partir de la Chorégraphie - « art de décrire la dance » dont les principes sont publiés à Paris en 1700. Grâce à cet art scripturaire sont publiées plusieurs centaines de « danses gravées », objets à la lisière de l'écriture et de l'image, dont le déchiffrage est destiné à mettre en mouvement le corps de l'usager. L'étude des danses gravées révèle des expériences novatrices quant à l'autonomie du lecteur-danseur postulé par ces objets. Elle éclaire également une pensée technique propre au premier XVIIIe siècle, alliant de façon originale l'abstraction et la culture artisanale : une conceptualisation du corps en mouvement s'invente au sein même des caractéristiques les plus concrètes d'ouvrages conçus comme des outils. Elle dévoile enfin un réseau d'échanges : il s'agit de faire circuler, dans des espaces géographiques et sociaux divers, des danses, mais aussi des idées et des innovations techniques. Pour les maîtres de danse qui y recourent, la Chorégraphie devient en effet une langue écrite internationale, au moyen de laquelle ils dialoguent avec leurs confrères. Investissant le monde de l'imprimé, instaurant les conditions d'exercice d'un esprit critique et collaboratif, ils reconfigurent leur statut et leurs activités. C'est l'ensemble de ce phénomène que nous appelons les Lumières chorégraphiques : un projet de mise en mouvement du corps, de mise en mouvement des frontières géographiques, institutionnelles et sociales, de mise en mouvement de pensée.

  • Titre traduit

    Choreographic Enlightenment : european dancing masters at the heart of a publishing phenomenon (1700-1760)


  • Résumé

    At the crossroads between the history of the uses of the written word, the history of cultural exchanges, and the history of the body, this doctoral thesis seeks to understand the publishing phenomenon which spread in Europe from 1700 to c. 1760 about and through Chorégraphie (i. E. "the art of dancing by characters") - following the publication of its principles in Paris, in 1700. Thanks to this scriptural art, hundreds of "dances engraven in characters and figures" were published; they pertained both to writing and to drawing, and were meant to set the user's body into motion. A study of these "dances in characters" brings out novel paths towards the self-reliance of the typical reader-cum-dancer targeted by these objects. It also sheds light on a form of technical thinking typical of the early 18th century, and characterized by a combination of abstraction and craftsmanship: a conceptualization of the dancing body emerged from the most concrete features of the printed material designed as a tool. It also reveals a whole network of exchanges: the aim was to introduce dances, but also breakthrough ideas and techniques, into different geographical and social areas. Indeed, for the dancing masters resorting to it, Chorégraphie was becoming a kind of written lingua franca. By taking hold of the world of print, and setting the conditions for the exercise of critical and collaborative thinking, they were redefining their own assignments and statuses. What we call Choreographic Enlightenment encompasses the various aspects of this phenomenon - the project of getting the body to move, boundaries to move, whether they were geographical, institutional or social, and thoughts to move.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (561 p., vol. 2 non paginé)
  • Annexes : Sources et bibliogr. Vol. 2. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2014-65
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.