Luigi Nono : espace et composition

par Guilia Lazzarini

Thèse de doctorat en Musique, histoire, société

Sous la direction de Denis Laborde et de Giovanni Leoni.

Soutenue en 2014

à Paris, EHESS en cotutelle avec l'Università degli studi (Bologne, Italie) .

Le jury était composé de Martin Kaltenecker, Claudia Conforti.


  • Résumé

    Tout a commencé à partir de l'intuition qu'il existait un lien entre musique et architecture, auxquelles j'ai consacré beaucoup de temps et d'études, en suivant et complétant deux parcours académiques parallèles. Après un long processus d'analyse des sujets de réflexion infinis que présentait le thème, j'ai choisi de me concentrer sur un des exemples les plus significatifs de collaboration entre un architecte et un musicien du XXe siècle : l'œuvre Prometeo, tragédies dell‘ascolto composée par Luigi Nono en collaboration avec Massimo Cacciari et Renzo Piano. Cette recherche a été effectuée principalement sur la base de la lecture des écrits de Luigi Nono et sur l'étude des manuscrits, des dessins et de la correspondance conservés dans l'Archivio Luigi Nono à Venise et dans les archives de la Fondazione Renzo Piano à Gênes. J'ai ensuite interviewé quelques-unes des personnes liées de diverses manières à l'expérience de Prometeo. Ma thèse est organisé en trois parties: une première partie qui concerne le rôle de l'espace dans la musique du XXe siècle et dans les œuvres de Luigi Nono précédentes par rapport à Prometeo : une deuxième partie dans laquelle est approfondi le processus de composition qui a conduit aux représentations de Prometeo à Venise, Milan et Paris ; une troisième partie dans laquelle j'ai pris en compte ce qui s'est passé après Prometeo et j'ai réfléchi sur les contributions que cette expérience peut apporter à la conception d'espaces pour la musique, en analysant différentes versions de l'œuvre sans l'arche et en prenant en considération les projets de l'auditorium de l'International Art Village de Akiyoshidai et de la salle de la nouvelle Philharmonie de Paris.


  • Résumé

    Architecture and music. Space and time. Sound. Experience. These are the key words on which my research is based. It all started from the intuition of the existence of a link between two disciplines to which I have devoted much time and study, along two parallel academics paths: the school of architecture and the conservatory. After a long process of identification and analysis of the infinite possible approaches to the topic, I chose to focus on one of the most emblematic example of collaboration between an architect and a musician of the twentieth century: "Prometeo, tragedia dell’ascolto" (1984), composed by Luigi Nono in collaboration with Massimo Cacciari and Renzo Piano. Through the study of Prometeo, I was able to deal with many possible interpretations of the interdisciplinary relationship between music and architecture. The research was mainly carried out by analysing the writings of Nono and by studying the documents stored at Archivio Luigi Nono and Fondazione Renzo Piano. The dissertation consists of three parts: the first part deals with the role of space in Nono's works preceding the Prometeo, highlighting the importance of cultural and sound environment in Venice: the second part explores the composition process that led to the set-up Promefeo in Venice, Milan and Paris; the third part deepens what happened after Prometeo, and reflects on the contributions that this experience can give to the design of spaces for music, analysing different setups of the play without the ark, and studying the projects of Akiyoshidai's International Art Village and the concert hall of the new Philharmonie in Paris. The study of the experience of Prometeo aims to encourage the curiosity to research, and the experimentation of those 'infiniti possibili’ of the architectural and musical composition mentioned by Nono.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (IV-XL , 391 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p.284-292. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2014-49
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.