Révolte, révolution et utopie dans les romans de Gioconda Belli

par Sophie Large

Thèse de doctorat en Espagnol

Sous la direction de Aline Janquart-Thibault.

Le président du jury était Catherine Heymann.

Le jury était composé de Aline Janquart-Thibault, Caroline Lepage, Catherine Orsini-Saillet, Nathalie Besse.


  • Résumé

    Ce travail porte sur les six premiers récits de Gioconda Belli, romancière, poète et ex-révolutionnaire nicaraguayenne. Il interroge trois motifs récurrents dans son œuvre – la Révolte, la Révolution et l’Utopie –, et cherche à en expliquer la présence obsessionnelle. En tant qu’intermédiaires entre les sphères individuelle et collective, ces objets d’étude nécessitent un éclairage à la fois psychanalytique et sociologique ; ces deux disciplines sont donc les outils privilégiés dans l’analyse, de même que la psychologie sociale, qui s’intéresse précisément aux processus psychiques régissant les interactions interpersonnelles. L’hypothèse de départ est que l’engagement dérive de la situation identitaire instable des personnages au début du récit, et que le choix entre Révolte, Révolution et Utopie dépend des conditions identitaires dans lesquelles ils se trouvent. Pour vérifier ce postulat, notre étude s’attache à dessiner les contours de la carence affective de chaque protagoniste, et analyse les processus identitaires susceptibles d’influencer la décision de s’engager, ainsi que les mécanismes psychiques que cette décision déclenche. Le fait que la quête d’identité ne soit pas assouvie par l’engagement mène alors à s’interroger sur la fonction idéologique de la Révolte, de la Révolution et de l’Utopie dans ces romans. Il s’agit donc aussi de déterminer le rôle de ces trois objets dans les récits, par l’étude de leur dimension temporelle, qui remplit une fonction à la fois diégétique et idéologique, ainsi que par l’analyse du dispositif argumentatif qui leur est associé, et qui révèle, de la part de l’auteur, une instrumentalisation de la littérature à des fins politiques.

  • Titre traduit

    Pas de titre en anglais


  • Résumé

    This work deals with the first six novels of the novelist, poet and ex-revolutionary from Nicaragua, Gioconda Belli. It explores three recurrent themes – Revolt, Revolution and Utopia – and endeavours to explain the reason for their obsessional presence. As intermediaries between the individual and the collective, these concepts require both a psychoanalytical and sociological perspective. These two academic disciplines thus constitute the main tools of the research, as well as social psychology, which deals indeed with the psychological processes at play in interpersonal relations. The underlying assumption is that commitment stems from the characters’ unstable identity at the beginning of each novel, and that the choice between Revolt, Revolution and Utopia depends upon the circumstances of the creation of these identities. To put this assumption to the test, our study tries to locate the marks of emotional deprivation in each protagonist, and analyses the identity processes which are likely to influence the determination to commit and the psychological mechanisms resulting from such decision. Yet, the quest for identity is not quenched by commitment and this puts into question the ideological function of Revolt, Revolution and Utopia in these novels. Hence, this study equally tries to determine the role of these three objects in Belli’s work. It considers their temporal dimension, which has both a diegetic and an ideological function, and studies the argumentative devices attached to them, revealing thus the author’s political instrumentalisation of literature.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Informations

  • Détails : 1 vol. (562 p.)
  • Annexes : Bibliographie p. 522-543. Notes bibliographiques en bas de page. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Section Droit-Lettres.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T594
  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Bibliothèque de ressources électroniques en ligne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.