Le moi, la fiction et l'histoire dans les oeuvres de Serge Doubrovsky, Georges Perec et Jorge Semprun

par Catherine Ponchon

Thèse de doctorat en Lettres modernes

Sous la direction de Jacques Poirier.

Soutenue le 18-09-2014

à Dijon , dans le cadre de Ecole doctorale Langages, Idées, Sociétés, Institutions, Territoires (Dijon) , en partenariat avec Centre Pluridisciplinaire Textes et Cultures (Dijon) (laboratoire) et de Centre Pluridisciplinaire Textes et Cultures (Dijon) (laboratoire) .

Le président du jury était Claude Burgelin.

Les rapporteurs étaient Bruno Blanckeman, Philippe Weigel.


  • Résumé

    Cette thèse examine les rapports entre écriture de soi, écriture de l’Histoire et mise en fiction chez trois auteurs contemporains : Serge Doubrovsky, Georges Perec et Jorge Semprun. Les deux premières parties ont pour objet de poser les repères biographiques, historiques et littéraires indispensables à la compréhension d’un individu, à l’appréhension d’une époque et d’un paysage littéraire. Sur la base des données ainsi réunies, les troisième et quatrième parties analysent les caractéristiques de cette écriture de soi, aux prises avec l’Histoire, autour de deux axes : celui de l’enfance et celui de la quête identitaire. L’Histoire de thématique va progressivement devenir motif obsédant. La cinquième partie met en relief les stigmates présents dans le corps des textes. Nous concluons autour de la notion de « tribunal textuel ».

  • Titre traduit

    The self-fiction and history in Serge Doubrovsky' s, Georges Perec' s and Jorge Semprun' s works


  • Résumé

    This thesis addresses the relationship between writing about oneself, writing about History and how three contemporary authors – Serge Doubrovsky, Georges Perec and Jorge Semprun – fictionalized themselves. The first two sections’ aim is to establish biographical, historical and literary guidelines, indispensable to the better comprehension of an individual, an era and a literary landscape. On the basis of information collected like so, the third and fourth sections analyse the characteristics of writing about oneself when dealing with History. This discussion is articulated around two axis: that of childhood and that of quest for identity. From underlining theme, History progressively becomes an obsessive motif. The fifth section highlights the stigmas in the text elements. We conclude with a discussion on the notion of “textual tribunal.”


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Bibliothèque de ressources électroniques en ligne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.