Place et enjeux des biens publics dans la Politique agricole commune : les apports d'une lecture institutionnaliste

par François Gaël Lataste

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Marielle Berriet-Solliec et de Aurélie Trouvé.

Soutenue le 03-10-2014

à Dijon , dans le cadre de Ecole doctorale Langages, Idées, Sociétés, Institutions, Territoires (Dijon) , en partenariat avec Institut national de la recherche agronomique (France). Centre d'économie et sociologie appliquées à l'agriculture et aux espaces ruraux (Dijon) (laboratoire) et de Centre d'économie et sociologie appliquées à l'agriculture et aux espaces ruraux (Dijon) (laboratoire) .

Le président du jury était Jean-Christophe Kroll.

Le jury était composé de Aurélie Trouvé, Janet Dwyer, Tomas Garcìa Azcàrate.

Les rapporteurs étaient Jean-Marie Harribey, Catherine Laurent.


  • Résumé

    Au cours des débats relatifs à la future Politique agricole commune (PAC) pour la période 2014-2020, nous avons pu constater un recours de plus en plus fréquent à la notion de bien public, permettant de justifier le maintien de cette politique dans un contexte de dérégulation et de libéralisation économique de plus en plus marqué. En nous appuyant sur un cadre théorique original, construit à la croisée de l’économie rurale française, de l’ancienne économie institutionnaliste américaine et de la théorie de la régulation, cette thèse propose de s’interroger sur le rôle joué par la notion de bien public dans la recherche d’un nouveau compromis entre les différents acteurs et groupes d’intérêts impliqués dans ces débats. Le premier chapitre de cette thèse, propose un état de l’art de la notion de bien public en sciences économiques et met en évidence que cette notion apparaît finalement peu stabilisée dans ce champ disciplinaire. Face à ce premier résultat, nous proposerons de stabiliser cette notion pour la suite de notre thèse, en nous appuyant sur un cadre d’analyse d’économie politique élargi.Dans un second chapitre, nous interrogerons les origines de cette notion dans les débats européens relatifs à la PAC, ainsi que son interprétation et son lien avec la notion de multifonctionnalité agricole précédemment mobilisée dans ces débats. Finalement, nous mettrons en évidence à travers un dernier chapitre, l’existence d’interprétations différenciées de la notion de bien public selon certains États membres et régions étudiés, en rapport direct avec les intérêts défendus par les principaux groupes d’acteurs participants aux débats régionaux et nationaux relatifs à la future PAC.

  • Titre traduit

    Role and issues of public goods in the common agricultural policy : an institutionalist contribution


  • Résumé

    During the debates about the future common agricultural policy for the 2014-2020 period, we noticed an increasingly use of the concept of public good in order to justify the continuation of this policy in a context of deregulation and economic liberalization.Drawing on an original theoretical framework that built at the crossroads of the French rural economy, of the former U.S. institutional economics and of the theory of regulation, this thesis proposes to examine the role played by the notion of public good dealing with a new agreement between the different actors and interests involved in the CAP debate.The first chapter of this thesis offers a state of the art of the concept of public good in economics and highlights the notion that finally appears somewhat stabilize in this area. In line with this first result, we propose to stabilize this concept for the rest of our argument by relying on a broader political economy framework of analysis.In the second chapter, we examine the origins of this notion in the European debates about the CAP, its interpretation by the European commission and its relationship with the concept of agricultural multifunctionality previously mobilized in these debates.Finally, we highlight through the last chapter , the existence of different interpretation of the concept of public good by some Member States and regions studied, linked with the interests defended by key stakeholder groups involved in the regional and national debates about the future CAP.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Informations

  • Détails : 1 vol. (350 p.)
  • Annexes : Bibliographie p.251-272

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TNEDIJON/2014/05
  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Bibliothèque de ressources électroniques en ligne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.