Conception des chaînes éditoriales : documentariser l'activité et structurer le graphe documentaire pour améliorer la maîtrise de la rééditorialisation

par Thibaut Arribe

Thèse de doctorat en Technologies de l'Information et des Systèmes

Sous la direction de Bruno Bachimont et de Stéphane Crozat.

Soutenue le 24-11-2014

à Compiègne , dans le cadre de École doctorale 71, Sciences pour l'ingénieur (Compiègne) , en partenariat avec Heuristique et Diagnostic des Systèmes Complexes / HEUDIASYC (laboratoire) .


  • Résumé

    Les travaux présentés dans ce mémoire traitent de la conception des chaînes éditoriales Numériques XML : des logiciels de production documentaire qui outillent la rédaction de et l'assemblage de ces fragments pour former des documents. fragments La publication des documents s'opère par transformation de fragments XML en documents numériques aux formats standards. La composition des fragments permet d'instrumenter la rééditorialisation documentaire soit l'usage de contenus existants dans la rédaction de documents originaux. La production de documents rééditorialisés implique une modification de la représentation logique des documents de la forme classique d'arbre à celle de graphe de fragments liés entre eux. Ces travaux s'intéressent aux limites rencontrées lorsque la complexité du graphe devient un frein à la production de documents cohérents.Nous avons élaboré une théorie pour la conception des chaînes éditoriales qui s'appuie sur deux approches complémentaires s'articulant autour de la figure de l'atelier - soit l'environnement d'écriture des fragments - pour accompagner les rédacteurs dans l'édition de graphes complexes.La première approche est une articulation interne à l'atelier. Nous proposons de modéliser des fragments pragmatiques dont l'enjeu est d'assister les rédacteurs dans la gestion des fragments tout en enregistrant l'activité sur le graphe. Ces fragments participent à la documentarisation de l'activité puisqu'ils produisent et mettent à jour une documentation des actions opérées sur le graphe.La seconde approche est une articulation externe à l'atelier. Nous proposons de structure rle graphe documentaire dans plusieurs ateliers en fonction des projets éditoriaux (projets de documents à publier) et auctoriaux (projets d'organisation de la production). L'enjeu est d'éclater le graphe dans plusieurs ateliers afin d'en simplifier la perception et donc la manipulation.Nous avons participé aux développements de la suite Scenari afin d'expérimenter notre approche théorique. Les modèles de fragments pragmatiques de la tâche, du fragment commenté, et les responsabilités et cycles de vie sur les fragments ont été développés afin de documentariser l'activité. Les ateliers calques et fragments proxys ont été conçus afin de structurer le graphe. Nos expérimentations nous ont permis de synthétiser une méthodologie pour la conception de chaînes éditoriales exploitant des graphes complexes. Nos travaux se concluent sur une réflexion épistémologique sur la recherche technologique et plus particulièrement sur ses modalités de validité.

  • Titre traduit

    Design of publishing chains : documenting the activity and structuring the graph of document fragments to enhance the mastery of repurposing


  • Résumé

    This thesis deals with the design of digital XML publishing chains : document production software which allows writing fragments and composing them in order to publish documents. Document publication is computed by transforming XML fragments into digital documents in standard formats. The composition of the fragments allows the repurposing of existing contents into new documents.The writing of repurposed documents involves a change in the logical representation ofdocuments from the classical form of the tree to a graph of linked fragments. This work is dedicated to the limitations encountered when the complexity of the graph becomes an obstacleto the writing of consistent documents.We developed a theory for the design of publishing chains which is based on two complementary approaches around the concept of the writing workspace - the space where the authors write the fragments - to assist writers in the editing of complex graphs.The first approach is internal to the workspace. We propose to model pragmatic fragments intended to assist authors in fragment management while recording graph activity.These fragments are involved in the activity documentarisation since they produce and maintaina documentation of the actions performed on the graph.The second approach is external to the workspace. We propose to structure the graph asseveral workspaces based on publishing and authorial projects. The challenge is to distribute the graph over several workspaces in order to simplify their perception and handling.We participated in the development of Scenari in order to experiment our theoretical approach. The pragmatic fragment models of the task, of the commented fragment, and of there sponsibilities and life cycles on fragments were developed to document the activity. The layerworkspaces and proxy fragments were designed to structure the graph. Our experiments allowed us to summarize a methodology for designing publishing chains which handle complex graphs. Our work is concluded with an epistemological approach in order to qualify and evaluate this technological research.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Technologie de Compiègne. Service Commun de la Documentation.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.