Les facteurs endogènes de performance durable de l’internationalisation de l’entreprise familiale : cas longitudinal de recherche-intervention

par Amandine Savall

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Laurent Cappelletti et de Robert P. Gephart.

Soutenue le 10-12-2014

à Paris, CNAM , dans le cadre de École doctorale Abbé Grégoire (Paris) , en partenariat avec Laboratoire interdisciplinaire de recherche en sciences de l'action (Paris) (laboratoire) , Institut de socio-économie des entreprises et des organisations (Écully, Rhône) (équipe de recherche) , Laboratoire Interdisciplinaire de Recherche en Sciences de l'Action / LIRSA (laboratoire) et de Institut de Socio-économie des Entreprises et des ORganisations / ISEOR (laboratoire) .

Le président du jury était Gérald Naro.

Le jury était composé de Murray Lindsay, Pascal Pasquier, Olivier Voyant, Christophe Worley.

Les rapporteurs étaient Philippe Véry.


  • Résumé

    Nous étudions les méthodes de management stratégique de l’entreprise familiale qui favorisent l’internationalisation performante et durable. Sur base de quatre cadres théoriques, la création de valeur économique durable, le socle stratégique, le modèle séquentiel d’Uppsala et l’apprentissage organisationnel, nous avons émis l’hypothèse qu’une stratégie d’internationalisation est performante et durable si les méthodes de management stratégique de l’entreprise familiale reposent sur des variables endogènes sociales et économiques. Au travers d’un cas longitudinal de recherche-intervention qualimétrique, nous avons ainsi identifié et mesuré les facteurs endogènes de performance durable de son internationalisation. Deux facteurs dominants de performance et deux de durabilité lui procurent un avantage concurrentiel : des pratiques de pilotage et de contrôle de trois natures incrémentales managériale, organisationnelle et informationnelle, la renégociation fréquente du « pacte organisationnel de vie commune », la mesure de ces facteurs incorporels et endogènes mobilisés et l’organisation de l’apprentissage tiré de l’expérience.

  • Titre traduit

    Endogenous factors of internationalization sustainable performance in family business : case of Longitudinal Intervention-Research


  • Résumé

    We study family businesses’ strategic management methods that promote sustainable and efficient internationalization. Based on four theoretical frameworks, sustainable economic value creation, strategic base, Uppsala’s sequential model, and organizational learning, we have ventured the following research hypothesis: the internationalization strategy boosts sustainable performance if family businesses’ strategic management methods rely on social and economic endogenous variables. Through a longitudinal intervention-research case, we have identified and measured its internationalization sustainable performance endogenous factors. Two main performance factors and two main sustainability factors provide competitive advantage for it: steering and controlling practices with three incremental functions (management, organization, and information), regular negotiation on “how to live together organizational agreement”, measurement of intangible and endogenous factors, and organization of experience-based learning.



Le texte intégral de cette thèse sera accessible librement à partir du 10-12-2019


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Conservatoire national des arts et métiers (Paris). Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.