Approche structurale de la compétence à s’orienter : proposition d’un modèle général, hiérarchique, dynamique et multivarié.

par Olivier Dulu

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Even Loarer et de Yann Forner.

Soutenue le 08-12-2014

à Paris, CNAM , dans le cadre de École doctorale Abbé Grégoire (Paris) , en partenariat avec Centre de recherche sur le travail et le développement (Paris) (laboratoire) .

Le président du jury était Jean-Luc Bernaud.

Les rapporteurs étaient Pascale Desrumaux-Zagrodnicki, Chantale Jeanrie.


  • Résumé

    Quelle est la structure décisionnelle de la compétence à s’orienter ? Après avoir analysé les modèles existants et parcouru plusieurs recherches étudiant l’impact de différentes variables, nous avons proposé un modèle général qui pourrait se baser à la fois sur des modèles structuraux différenciant des axes d’internalité et d’externalité, sur des modèles hiérarchiques et sur des modèles dynamiques. La validation de ce modèle repose sur deux études empiriques distinctes. Une première expérimentation avec groupe témoin a été réalisée auprès de 665 étudiants issus de trois filières universitaires (psychologie, sciences et lettres) et a permis d’observer la mobilité de la maturité de carrière au cours d’une action d’orientation. La seconde, menée auprès de 322 étudiants en psychologie et en sciences, a montré l’interaction de nombreuses variables internes, comme le locus de contrôle, le sentiment d’efficacité personnelle, l’autonomie, l’anxiété décisionnelle et la maturité de carrière, cette dernière pouvant s’inscrire comme une composante d’un modèle général, hiérarchique, dynamique et multivarié de la compétence à s’orienter. Une recherche complémentaire auprès de 186 étudiants a montré l’aspect à la fois modérateur et conflictuel des valeurs d’ouverture au changement (autonomie et stimulation) et de continuité (tradition et conformité) à l’œuvre lors du processus décisionnel.

  • Titre traduit

    A structural approach to career self-determination : a dynamic, hierarchical and multi-variable model.


  • Résumé

    What is the decision-making structure that underpins career self-determination? Having examined existing models and various studies of the impact of their respective variables, we propose a general model which is inspired by three others: a structural model differentiating between internal and external axes, a hierarchical model and a dynamic model. In order to confirm this hypothesis, we have conducted two distinct experiments. The first of these, with a sample group of 665 students from three university backgrounds (psychology, general science and humanities), enabled us to observe the changing dynamics of career maturity during a career guidance activity. The second experiment, carried out with 322 psychology and science students, showed the interaction of numerous internal personal characteristics, such as the locus of control, the feeling of self-efficacy, autonomy, decision stress and career maturity. As opposed to earlier general preconceptions, we suggest that this last characteristic (career maturity) is just one of the components of a general self-determination model based on hierarchy, dynamics and multiple variables. Subsequent research, carried out with 186 students, has shown the moderating and conflictual aspects of the values (autonomy and stimulation) adopted by persons open to change and the values (tradition and conformity) of persons preferring to continue without change within the decision process.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Conservatoire national des arts et métiers (Paris). Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.