L’analyse du risque politique dans les décisions stratégiques : le cas des réformes publiques en France.

par Boris Walbaum

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Stéphanie Chatelain-Ponroy.

Le président du jury était Patrick Hetzel.

Le jury était composé de Gilles Garel.

Les rapporteurs étaient Véronique Chanut, Hervé Dumez.


  • Résumé

    La conduite de réformes présente un risque élevé pour les décideurs publics : les échecs sont lourds de conséquences pour les politiques publiques visées comme pour les responsables politiques qui les portent. Si le risque politique des réformes est reconnu comme un élément clé dans la prise de décision, sa définition reste floue pour les praticiens. Une revue de littérature en sciences de la décision, science politique et économie politique montre que ce concept est également dans un angle mort théorique. Sur le terrain des réformes, cette recherche vise à définir le risque politique comme la combinaison de facteurs de risque déclenchant des événements perturbateurs conduisant à un degré d'adoption plus ou moins élevé de la réforme projetée. Plus de quarante études de cas ont permis de dégager six facteurs de risque : les caractéristiques intrinsèques de la réforme, l’opinion publique, les parties prenantes, l’environnement politique, le processus de décision et le contexte socio-économique. Le concept de risque politique est ensuite opérationnalisé et testé grâce à des grilles de scores. Il en ressort qu'il existe des relations robustes entre les scores atteints sur les facteurs de risque, les événements perturbateurs et le degré d'adoption des réformes. Cette recherche est une contribution à une meilleure compréhension des interactions entre stratégie et politique dans la prise de décision, améliore la compréhension des ressorts de la prise de décision stratégique dans le secteur public et ouvre la voie à une approche de la conduite des réformes par la gestion des risques.

  • Titre traduit

    Analyzing political risk in strategic decisions : the case of public policy reforms in France.


  • Résumé

    Carrying out reforms entails a high level of risk for policy makers: reform failure can have far-reaching consequences on both the public policy concerned and the reputation of the political leaders who are pushing for the reform. Policy makers widely acknowledge the role of “political risk” in public decision making. However, its definition remains vague. A literature review in decision sciences, political science and political economy shows that the concept of political risk is a blind spot in academic theory. This research project aims to develop a better understanding of the reasons why some reform initiatives fail while others succeed. It defines political risk as a combination of risk factors which contribute to trigger disruptive events and, in turn, influence the enactment of reforms. Six risk factors are identified on the basis of more than forty reform case studies: intrinsic characteristics of the reform, public opinion, stakeholders, political context and socio-economic context. The concept of political risk is then operationalized and tested using a scorecard approach. The tests show a consistent relation between risk factors, disruptive events and reform enactment. This project contributes to a better understanding of the link between strategy and politics in decision making and the dynamics of strategic decision making in the public sector. It paves the way for a risk based approach to steering public policy reforms.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Conservatoire national des arts et métiers (Paris). Bibliothèque Centrale.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.