Assistants de Service Social et travail en réseau.

par Thierry Tourte

Thèse de doctorat en Sociologie du travail

Sous la direction de Brigitte Bouquet.

Soutenue le 04-06-2014

à Paris, CNAM , dans le cadre de École doctorale Abbé Grégoire (Paris) , en partenariat avec Laboratoire interdisciplinaire pour la sociologie économique (Paris) (laboratoire) , Conservatoire National des Arts et Métiers / CNAM Paris (laboratoire) et de Laboratoire Interdisciplinaire pour la Sociologie Economique / LISE (laboratoire) .

Le président du jury était Alain Vulbeau.

Le jury était composé de Marcel Jaeger.

Les rapporteurs étaient Emmanuel Jovelin, Alain Vilbrod.


  • Résumé

    La réforme du Diplôme d’Etat d’Assistant de Service Social (DEASS) de juin 2004 notifie le travail en réseau dans les référentiels d’activités, de compétences, de formation et de certification. Cette évolution reconnaît le travail en réseau comme étant pleinement associé à la profession et lui confère le double statut de démarche à mettre en place dans l’exercice professionnel et de contenu de formation à intégrer.Le travail en réseau devient de fait reconnu en tant que compétence professionnelle et l’étendue sémantique du terme « réseau » autant que ses déclinaisons protéiformes interrogent les perceptions des Assistants de Service Social quant à sa définition, son opportunité, ses conditions de mise en oeuvre dans l’exercice des missions et le positionnement des différents professionnels concernés.L’étude des représentations sociales d’Assistants de Service Social en poste dans des secteurs d’intervention différents est au coeur de notre travail de recherche. La thèse vise à déterminer le schéma représentationnel de ces professionnels sur le travail en réseau pour préciser le rapport qu’ils entretiennent avec cette démarche de coopération et préciser l’impact de sa reconnaissance référentielle sur l’identité professionnelle.

  • Titre traduit

    Social workers and network.


  • Résumé

    The 2004 reform of the national diploma (DEASS) insists on the necessity of a joined work in many ways from skills to reference activities, training and graduating. Such an evolution acknowledges the fact that social work is a multi-faced job with at least two essential aspects: the setting of a process for the profession and the training of social workers.Therefore, working within a network becomes a professional skill. The many definitions of the word “network” calls in many ways into question the social workers’ perception of working within a network job: defining its role, its appropriateness, and the way they perceive the other actors.This dissertation aims at focusing on the social representations of social workers concerning the link between network and the specificity of their job and then insist on the impact of the 2004 reform on the professional identity.



Le texte intégral de cette thèse sera accessible librement à partir du 16-07-2019


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Conservatoire national des arts et métiers (Paris). Bibliothèque Centrale.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.