Allocation du temps et pauvreté : les enseignements du Programme Plateformes Mutifonctionnelles au Mali

par Moussa Keita

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Catherine Araujo Bonjean et de Martine Audibert.

Soutenue le 26-05-2014

à Clermont-Ferrand 1 , dans le cadre de École doctorale des sciences économiques, juridiques, politiques et de gestion (Clermont-Ferrand) , en partenariat avec Centre d'études et de recherches sur le développement international (Clermont-Ferrand) (laboratoire) et de Centre d'études et de recherches sur le developpement international / CERDI (laboratoire) .

Le président du jury était Céline Bignebat.

Les rapporteurs étaient Flore Gubert.


  • Résumé

    Les stratégies de lutte contre la pauvreté dans les pays en développement ont été longtemps axées sur les dimensions monétaires de celle-ci en prônant des mesures « pro-croissance » comme la voie la plus fiable et la plus crédible pour éradiquer l’extrême pauvreté. Mais compte tenu de la complexité du phénomène de pauvreté et surtout face à l’insuffisance des résultats constatée après plus de deux décennies d’efforts de financement, on a assisté, au début des années 2000, à une réorientation de l’approche de la pauvreté vers des considérations multidimensionnelles. Depuis lors, la pauvreté n’est plus appréhendée à partir seulement du revenu, mais aussi à partir d’un ensemble d’éléments relatifs aux capacités des individus, aux potentialités ainsi qu’aux opportunités à leur portée. Ce nouveau paradigme, fondé sur la notion de pauvreté des capacités, trouve une traduction opérationnelle dans la stratégie d’intervention du programme « Plateformes Multifonctionnelles » (PTFM). Ce programme est aujourd’hui implanté dans plusieurs pays d’Afrique Sub-Saharienne et soutenu par de nombreux acteurs du développement compte tenu de son rôle potentiel dans la réalisation des OMD. S’inscrivant dans une démarche de «Community Driven Development », le concept PTFM vise à apporter un élément de réponse aux nombreuses problématiques associées à la faiblesse d’accès à l’énergie. A travers le développement de petites unités de production énergétique en milieu rural, le programme PTFM privilégie une approche fondée sur le genre, le renforcement des capacités et l’autonomisation des femmes. Bien que lancé dans les années 1990 au Mali, ce programme n’avait, jusque-là, fait l’objet d’aucune évaluation d’impact rigoureuse alors que l’exigence d’efficacité est un critère fondamental dans la sélection et le financement de programmes de développement. Partant ainsi d’une démarche d’évaluation, cette thèse vise d’abord à questionner l’efficacité du programme PTFM dans la lutte contre la pauvreté.L’impact potentiel du programme PTFM sur la pauvreté passe théoriquement par un gain de temps qui est ensuite alloué à des activités génératrices de revenus (pour les femmes) et à la formation du capital humain des enfants (santé et éducation). Evaluer la pertinence et l’efficacité d’une telle approche amène à s’interroger en amont sur la nature des comportements et les choix des individus en matière d’allocation du temps. La thèse est organisée en deux parties.Les deux premiers chapitres sont consacrés à l’estimation de l’impact du programme PTFM sur des indicateurs de l’activité économique des femmes et des indicateurs de santé et de scolarité des enfants. Compte-tenu de l’histoire de l’implantation du programme au Mali, deux approches sont utilisées, celle des entrées-échelonnées (pipeline approach) et celle de la Double-Différence. Dans chacune des approches, nous identifions deux types d’effets: l’effet espéré du programme (Intention-To-Treat Effect) et l’effet de la participation au programme (Teatment Effect on Treated). Les différentes estimations réalisées permettent de valider l’hypothèse de gain de temps lié à l’utilisation des plateformes. Nous trouvons, en effet un impact très significatif du programme sur le temps consacré par les femmes aux activités économiques. Nous pouvons également identifier un impact significatif sur la probabilité de scolarisation et le temps d’apprentissage des enfants en âge scolaire. En revanche, l’impact sur les indicateurs du statut nutritionnel des enfants de moins de cinq ans n’est pas concluant du fait de l’ambiguïté du sens de la causalité de ces indicateurs avec nos différentes variables de traitement. Il apparait que ni le gain de temps tiré de l’utilisation des PTFM, ni l’accroissement potentiel de revenus des mères ne sont significativement favorables à l’état nutritionnel des enfants...

  • Titre traduit

    Time Allocation and poverty : the lessons of Mutifonctional Platforms Program in Mali


  • Résumé

    No abstract available.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Clermont Auvergne. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.