De l’usage de la littérature de jeunesse dans l’éducation des filles au XIXe siècle

par Laurence Chaffin-Lévêque

Thèse de doctorat en Lettres modernes

Sous la direction de Brigitte Diaz.

Le président du jury était Françoise Mélonio.

Le jury était composé de Brigitte Diaz, Françoise Mélonio, Brigitte Louichon, Serge Martin, Mathilde Lévêque.

Les rapporteurs étaient Brigitte Louichon, Serge Martin.


  • Résumé

    Reposant sur un vaste corpus d’ouvrages publiés depuis le Second Empire jusqu’au tournant du XXe siècle, cette thèse a pour objectif de prouver que la littérature de jeunesse et en particulier les ouvrages spécifiquement dédiés aux filles ont joué un rôle majeur dans l’éducation de ces dernières. Cette recherche s’appuie sur l’étude de trois types de romans : les « romans de poupées » qui mettent en scène des fillettes éduquant leurs poupées sous l’œil attentif de leur mère, les « romans ménagers » dans lesquels l’héroïne reprend la conduite du foyer familial, ou encore les « romans de mariage » qui retracent le parcours de jeunes filles en quête de maris. Cette étude nous conduit à nous intéresser aux auteures ayant produit cette littérature à destination des filles, en particulier à Zénaïde Fleuriot, l’une de ses figures emblématiques. Cette thèse établit finalement que ces femmes ont favorisé l’enfermement de leurs semblables dans l’univers confiné du foyer. Avant même que le concept existe, elles ont contribué grâce à l’élaboration de nombreux stéréotypes à la construction du genre féminin.

  • Titre traduit

    On the use of youth literature in educating young girls in the ninetheenth century


  • Résumé

    Based on a vast body of works published between the Second Empire and the turn of the XXth century, this dissertation aims at showing that children’s literature and more particularly the works specifically designed for girls played a major role in the latter’s upbringing. This research relies on three types of novels : the « doll novel » which features young girls bringing up theirs dolls under their mothers’ close watch, the « household novel » in which the young heroines resume their mothers’ role in managing the household, and the « marriage novel » which relates the various stages maidens go through to find a husband. The study leads us to concentrate on the female writers who wrote books meant for a readership of girls, among whom Zénaïde Fleuriot is one of the emblematic figures. This thesis comes to the conclusive statement that these women writers contributed to the confinement of their fellow women within the restricted area of the household. Even before the concept existed, they helped construct the feminine gender through the promotion of many stereotypes.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (385 f.)
  • Annexes : Bibliogr. 231 ref. Index

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Caen Normandie. Bibliothèque Pierre Sineux (Droit-Lettres).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : THESE CAEN 2014 CHAFFIN-LEVEQUE B
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.