Pouvoirs civils et religieux dans la fiction d'Earl Lovelace (1935-...) : entre collusion et collision

par Noémie Le Vourch

Thèse de doctorat en Etudes anglophones

Sous la direction de Annick Cossic-Péricarpin.

Soutenue le 07-11-2014

à Brest , dans le cadre de École doctorale Arts, lettres, langues (Rennes) , en partenariat avec Héritages & constructions dans le texte et l’image (laboratoire) .

Le président du jury était Nicole Ollier.

Le jury était composé de Annick Cossic-Péricarpin, Nicole Ollier, Claire Bazin, Gaïd Girard, Jean-Paul Rocchi.

Les rapporteurs étaient Nicole Ollier, Claire Bazin.


  • Résumé

    Dans les romans et nouvelles d’Earl Lovelace, l'île de Trinidad se trouve aux confluents de systèmes antagonistes, branlés par la récente décolonisation. Les forces civiles et religieuses, piliers de l’organisation sociétale, ne peuvent échapper aux dynamiques de transmutation et d’adaptation. Ainsi, dans un contexte de sécularisation et de politisation croissante, le religieux se voit obligé d’écarter toute tendance autarcique, s’il veut triompher de la tentative d’annexion par le politique. Un conflit, dont l’enjeu n’est autre que la survie de l’individu, est dès lors engagé. Cette thèse se propose d’explorer les relations de rivalité et d’usurpation entre pouvoirs civils et religieux de même que l’issue du dépassement de cette dichotomie au sein de la Caraïbe lovelacienne. En d’autres termes, le politique dans la fiction de Lovelace détruit-il le religieux ou fait-il corps avec lui afin que s’opère le passage d’une politique condamnable à une foi praxis de libération ?

  • Titre traduit

    Religious and political forces : collusion and collision in Earl Lovelace's fiction (1935-...)


  • Résumé

    In his novels and short stories, Earl Lovelace describes the island of Trinidad as caught in the ebb and flow of two antagonistic systems of thought, both shattered in the event of a sudden decolonisation. Religion and politics, the corner stones of social architecture, have no choice but to undergo changes in view of adaptation. Facing a background of secularisation and growing political consciousness, religion is compelled to lay aside its selfsufficiency to avoid being overthrown by the body politics. As a consequence, a struggle, in which the survival of individuals is at stake, ensues. This thesis offers to explore the rivalries between the religious and political bodies as well as the ability of Lovelace’s fictional Caribbean to overcome this dichotomy. In other words, in Lovelace’s work does polity annihilate religion or act in accordance with it to achieve a move from unworthy politics to a faith aiming at liberation?

Accéder en ligne

Par respect de la propriété intellectuelle des ayants droit, certains éléments de cette thèse ont été retirés.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bretagne occidentale (Brest). Service commun de documentation Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.