Contribution des techniques de fusion et de classification des images au processus d'aide à la reconnaissance des cibles radar non coopératives

par Imen Jdey Aloui

Thèse de doctorat en Electronique, traitement du signal

Sous la direction de Ali Khenchaf et de Mohamed Salim Bouhlel.


  • Résumé

    La reconnaissance automatique de cibles non coopératives est d’une grande importance dans divers domaines. C’est le cas pour les applications en environnement incertain aérien et maritime. Il s’avère donc nécessaire d’introduire des méthodes originales pour le traitement et l’identification des cibles radar. C’est dans ce contexte que s’inscrit notre travail. La méthodologie proposée est fondée sur le processus d’extraction de connaissance à partir de données (ECD) pour l’élaboration d’une chaine complète de reconnaissance à partir des images radar en essayant d’optimiser chaque étape de cette chaine de traitement. Les expérimentations réalisées pour constituer une base de données d’images ISAR ont été effectuées dans la chambre anéchoïque de l’ENSTA de Bretagne. Ce dispositif de mesures utilisé a l’avantage de disposer d’une maîtrise de la qualité des données représentants les entrées dans le processus de reconnaissance (ECD). Nous avons ainsi étudié les étapes composites de ce processus de l’acquisition jusqu’à l’interprétation et l’évaluation de résultats de reconnaissance. En particulier, nous nous sommes concentrés sur l’étape centrale dédiée à la fouille de données considérée comme le cœur du processus développé. Cette étape est composée de deux phases principales : une porte sur la classification et l’autre sur la fusion des résultats des classifieurs, cette dernière est nommée fusion décisionnelle. Dans ce cadre, nous avons montré que cette dernière phase joue un rôle important dans l’amélioration des résultats pour la prise de décision tout en prenant en compte les imperfections liées aux données radar, notamment l’incertitude et l’imprécision. Les résultats obtenus en utilisant d’une part les différentes techniques de classification (kppv, SVM et PMC), et d’autre part celles de de fusion décisionnelle (Bayes, vote, théorie de croyance, fusion floue) font l’objet d’une étude analytique et comparative en termes de performances.

  • Titre traduit

    The contribution of fusion and classification techniques for non-cooperative target recognition


  • Résumé

    The automatic recognition of non-cooperative targets is very important in various fields. This is the case for applications in aviation and maritime uncertain environment. Therefore, it’s necessary to introduce innovative methods for radar targets treatment and identification.The proposed methodology is based on the Knowledge Discovery from Data process (KDD) for a complete chain development of radar images recognition by trying to optimize every step of the processing chain.The experimental system used is based on an ISAR image acquisition system in the anechoic chamber of ENSTA Bretagne. This system has allowed controlling the quality of the entries in the recognition process (KDD). We studied the stages of the composite system from acquisition to interpretation and evaluation of results. We focused on the center stage; data mining considered as the heart of the system. This step is composed of two main phases: classification and the results of classifiers combination called decisional fusion. We have shown that this last phase improves results for decision making by taking into account the imperfections related to radar data, including uncertainty and imprecision.The results across different classification techniques as a first step (kNN, SVM and MCP) and decision fusion in a second time (Bayes, majority vote, belief theory, fuzzy fusion) are subject of an analytical and comparative study in terms of performance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Bretagne occidentale (Brest). Service commun de documentation Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.