Le Maréchal-duc de Richelieu : un homme de pouvoir et de guerre, au siècle des Lumières

par Émilie Champion

Thèse de doctorat en Histoire moderne et contemporaine

Sous la direction de Michel Figeac.

Le président du jury était François Cadilhon.

Le jury était composé de Michel Figeac, Olivier Chaline, Lucien Bély, Bernard Hours, Géraud Poumarède.

Les rapporteurs étaient Olivier Chaline, Lucien Bély.


  • Résumé

    Louis-François-Armand de Vignerot du Plessis, maréchal de France, est devenu duc de Richelieu en 1715. Peu connu de l’histoire de France, il est surtout célèbre pour ses nombreux scandales, son amour des femmes et des fêtes. Arrière-petit neveu du célèbre cardinal de Richelieu, il est avant tout un homme appartenant à la haute noblesse française de cette fin du XVIIème siècle et du XVIIIème siècle. Son existence est donc le reflet de la vie, des habitudes et des coutumes de cette élite. Homme de paradoxes, bien ancré dans son siècle, provocateur et libertin, né en 1696 il reste néanmoins profondément marqué par le règne précédent, celui de Louis XIV, dont il est le filleul. Grand mécène il ne possède guère d’œuvres des philosophes des Lumières, exception faite de son ami Voltaire. Enfin celui que l’on surnomme « l’Alcibiade français », proche et ami intime du roi Louis XV, est le courtisan modèle, le parfait gentilhomme de cour. Il est surtout et avant tout un grand homme de guerre, fin stratège, dont les qualités sont trop souvent éclipsées par ses nombreuses frasques. Il participe aux différents conflits qui s’égrènent tout au long du XVIIIème siècle. Il est présent lors de la guerre de succession de Pologne de 1733 à 1738. C’est en 1745 à la bataille de Fontenoy et davantage en 1756 que le duc de Richelieu révèle tous ses talents. Il est élevé à la dignité de maréchal de France en 1748. Enfin toutes ces qualités que nous venons sommairement de mentionner et qui composent la personnalité si particulière de cet homme se révèlent bien utiles dans sa dernière fonction de gouverneur de Guyenne qu’il occupe dès 1755. Pour cette nouvelle mission il faut au duc de Richelieu toute son intelligence, son charisme et son habileté, faisant tantôt preuve d’autorité et de fermeté, tantôt de diplomatie, il a été ambassadeur à Vienne et à Dresde entre 1725 et 1729 et en 1747. Là encore il est intéressant de voir de quelle manière il a su marquer de son empreinte la province de Guyenne. Il meurt en 1788 après avoir traversé tout le XVIIIème siècle après une vie bien remplie.

  • Titre traduit

    The marshal-duke of Richelieu : a man of power and war, in the century of lights


  • Résumé

    Louis-François-Armand of Vignerot du Plessis, marshal of France, duke of Richelieu in 1715. Almost forgotten by history of France, he is especially famous for his numerous scandals, his love of the women. It is not a question of accomplishing a simple biography of this man but much more of studying the several subjects procreated by this figure. The son of great-nephew of the famous cardinal Richelieu, he is first of all a member of the high French nobility of this end of the XVIIth century up to the end of XVIIIth century. His existence is therefore the image of life, habits and usages, of the nobility. Man of paradoxes, anchored well in his century, libertine, born in 1696 he remains however profoundly marked by the previous, Louis XIV’s reign, the godson of whom he is. Protector of the arts he hasn’t in his library the writings of the Enlighment philosophers, except these written by his friend Voltaire. Finally, the man called by his contemporaries “French Alcibiades", close and intimate friend of the king Louis XV, is a model sycophant, the perfect gentleman of courtyard. The military activities taking a big part of his life, he is also a great warrior, fine strategist, whose qualities are too often eclipsed by his numerous scandals. He participates in different conflicts which shell throughout the XVIIIth century. Serving honestly during the Polish succession war (1733 – 1738), the duke of Richelieu displays all his military talents in 1745 at the battle of Fontenoy and even more in 1756 (siege of Minorca). He rose to the rank of marshal of France in 1748 becoming, above all, a great figure of the French military history. Finally all his summarily mentioned qualities, shaping such a particular personality, turn out to be very useful in his last function of governor of Guyenne he was given in 1755. This new mission demands all his intelligence, charisma and skills, for showing in turn his authority and firmness but also a diplomacy, which has not been strange for him as former ambassador in Vienna (1725 - 1729) and in Dresden (1747). It’s very much interesting to observe how the duke’s personality influenced the governed province. He ends his well filled life in 1788 having lived almost all XVIII century.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Bordeaux Montaigne. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.