Algorithmes distribués pour l'optimisation de déploiement des microrobots MEMS

par Hicham Lakhlef

Thèse de doctorat en Informatique

Sous la direction de Julien Bourgeois et de Hakim Mabed.

Soutenue le 24-11-2014

à Besançon , dans le cadre de École doctorale Sciences pour l'ingénieur et microtechniques (Besançon ; Dijon ; Belfort) , en partenariat avec FEMTO-ST : Franche-Comté Electronique Mécanique Thermique et Optique - Sciences et Technologies (Besançon) (laboratoire) et de Franche-Comté Électronique Mécanique- Thermique et Optique - Sciences et Technologies / FEMTO-ST (laboratoire) .

Le président du jury était Pascal Felber.

Le jury était composé de Julien Bourgeois, Hakim Mabed, Pascal Felber, Nathalie Mitton, Raphaël Couturier, Pascale Minet.

Les rapporteurs étaient Pascal Felber, Nathalie Mitton.


  • Résumé

    Les microrobots MEMS sont des éléments miniaturisés qui peuvent capter et agir sur l'environnement. Leur taille est de l'ordre du millimètre et ils ont une faible capacité de mémoire et une capacité énergétique limitée. Les microrobots MEMS continuent d'accroître leur présence dans notre vie quotidienne. En effet, ils peuvent effectuer plusieurs missions et tâches dans une large gamme d'applications telles que la localisation d'odeur, la lutte contre les incendies, le service médical, la surveillance, le sauvetage et la sécurité. Pour faire ces taches et missions, ils doivent appliquer des protocoles de redéploiement afin de s'adapter aux conditions du travail. Ces algorithmes doivent être efficaces, évolutifs, robustes et ils doivent utiliser de préférence des informations locales. Le redéploiement pour les microrobots MEMS mobiles nécessite actuellement un système de positionnement et une carte (positions prédéfinies) de la forme cible. La solution traditionnelle de positionnement comme l'utilisation d'un GPS consommerait trop d'énergie. De plus, l'utilisation de solutions de positionnement algorithmique avec les techniques de multilatération pose toujours des problèmes à cause des erreurs dans les coordonnées obtenues.Dans la littérature, si nous voulons une auto-reconfiguration de microrobots vers une forme cible constituée de P positions, chaque microrobot doit avoir une capacité mémoire de P positions pour les sauvegarder. Par conséquent, si P est de l'ordre de milliers ou de millions, chaque noeud devra avoir une capacité de mémoire de positions en milliers ou millions. Parconséquent, ces algorithmes ne sont pas extensibles ou évolutifs. Dans cette thèse, on propose des protocoles de reconfiguration où les noeuds ne sont pas conscients de leurs positions dans le plan et n'enregistrent aucune position de la forme cible. En d'autres termes, les noeuds ne stockent pas au départ les coordonnées qui construisent la forme cible. Par conséquent, l'utilisation de mémoire pour chaque noeud est réduite à une complexité constante. L'objectif desalgorithmes distribués proposés est d'optimiser la topologie logique du réseau des microrobots afin de chercher une meilleure complexité pour l'échange de message et une communication peu coûteuse. Ces solutions sont complètement distribués. On montre pour la reconfiguration d'une chaîne à un carré comment gérer la dynamicité du réseau pour sauvegarder l'énergie, on étudie comment utiliser le parallélisme de mouvements pour optimiser le temps d'exécution et lenombre de mouvements. Ainsi, on propose une autre solution où la topologie physique initiale peut être n'importe quelle configuration initiale. Avec ces solutions, les noeuds peuvent exécuter l'algorithme indépendamment du lieu où ils sont déployés, parce que l'algorithme est indépendant de la carte de la forme cible. En outre, ces solutions cherchent à atteindre la forme de la cible avec une quantité minimale de mouvement.

  • Titre traduit

    Distributed algorithms for optimizing the deployment of MEMS microrobots


  • Résumé

    MEMS microrobots are miniaturized elements that can capture and act on the environment. They have a small size, low memory capacity and limited energy capacity. These inexpensive devices can perform several missions and tasks in a wide range of applications such as locating odor, fighting against fires, medical service, surveillance, search, rescue and safety. To do these tasks and missions, they have to carry out protocols of redeployment to adapt to the working conditions. These algorithms should be efficient, scalable, robust and should only use local information. Redeployment for mobile MEMS microrobots currently requires a positioning system and a map (predefined positions) of the target shape. Traditional positioning solutions such as using GPS consumes a lot of energy and it is no applicable in the micro scale. Also, the use of an algorithmic solution positioning with multilateration techniques causes problems due to errors in the coordinates obtained. In the literature works, if we want a microrobots self-reconfiguring to a target shape consisting of P positions, each microrobot must have a storage capacity of at least P positions to save them. Therefore, if P equals to thousands or millions, every node must have a storage capacity of thousands or millions of positions. However, these algorithms are notscalable. In this thesis, we propose protocols of self-reconfiguration where nodes are not aware of their position in the plane and do not record the positions of the target shape. Therefore, the memory space required for each node is significantly reduced at a constant complexity. The purpose of these distributed algorithms is to optimize the logical topology of the network of mobile MEMS microrobots to seek a better complexity for message exchange and inexpensive communication.In this work, we show for the reconfiguration of a chain into a square, how to handle the dynamicity of the network to save energy, and we study how to use parallelism in motion to optimize the execution time and the number of movements. Furthermore, another solution is proposed where the initial physical topology may be any connected configuration. With thesesolutions the nodes can execute the algorithm regardless of where they are deployed, because the algorithm is independent of the map of the target shape. Furthermore, these solutions seek to achieve the shape of the target with a minimum amount of movement.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Informations

  • Détails : 1 vol. (144 p.)
  • Notes : Thèse soumise à l'embargo de l'auteur jusqu'au 25 novembre 2015
  • Annexes : Bibliogr. p. 135-144

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire Lucien Febvre (Belfort).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Th.Sc.2014.1
  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire électronique, Besançon.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.