Le burnout est-il une forme de dépression ? Approches psychométrique et expérimentale

par Renzo Bianchi

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de André Didierjean.

Soutenue le 13-11-2014

à Besançon , dans le cadre de Ecole doctorale Langages, Espaces, Temps, Sociétés (Besançon ; 1991-2016) , en partenariat avec Laboratoire de Psychologie (Besançon) (laboratoire) .

Le président du jury était Catherine Bungener.

Le jury était composé de André Didierjean, Éric Laurent, Catherine Bungener, Chrystel Besche-Richard, Norbert Semmer.

Les rapporteurs étaient Catherine Bungener, Chrystel Besche-Richard.


  • Résumé

    La singularité nosologique du burnout vis-à-vis de la dépression n’est pas établie à ce jour. L’objectif de cette thèse de doctorat était d’examiner si burnout et dépression font référence à une même réalité pathologique ou constituent des phénomènes distincts. Nos travaux ont articulé approches dimensionnelles et catégorielles, et études transversales et longitudinales. Empiriquement, ces travaux ont révélé que burnout et dépression sont associés à des symptômes similaires, fluctuent à travers le temps de manière concomitante, et prédisent les mêmes altérations du traitement attentionnel de l’information émotionnelle – tel qu’indexé par l’enregistrement des mouvements oculaires des participants. En parallèle, notre analyse des fondements théoriques de la distinction burnout-dépression a montré que cette dernière est fragile et requiert une clarification. En effet, l’idée selon laquelle le burnout serait « spécifique du contexte de travail » tandis que la dépression serait « indépendante du contexte » n’est pas nosologiquement discriminante en soi. Saisis dans leur ensemble, ces résultats suggèrent que burnout et dépression pourraient couvrir une même réalité pathologique et renvoyer à une même catégorie nosologique, questionnant ainsi la vision actuellement dominante du chevauchement burnout-dépression

  • Titre traduit

    Is burnout a form of depression ? Psychometric and experimental approaches


  • Résumé

    To date, the nosological singularity of burnout with respect to depression remains controversial. The aim of this doctoral dissertation was to examine whether burnout and depression refer to a single pathological realm or constitute distinct phenomena. Both dimensional and categorical approaches were adopted, and both cross-sectional and longitudinal designs were used. At an empirical level, our work revealed that burnout and depression are associated with similar symptoms, fluctuate concomitantly over time, and predict the same alterations in the attentional processing of emotional information—as indexed by eye movement recording of participants’ gaze. At a theoretical level, our analyses showed that the grounds of the burnout-depression distinction are fragile and require clarification. Indeed, the idea that burnout is “work-specific” whereas depression is “context-free” is not nosologically discriminating per se. Overall, these results suggest that burnout and depression may cover a single pathological realm and belong to a single nosological category, thus questioning the currently-dominant view of the burnout-depression overlap

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Informations

  • Détails : 1 vol. (194 p.)
  • Annexes : Bibliographie p.179-194

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : LET.BESA.2014.014
  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire électronique, Besançon.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.