Théâtralité de la mort chez Michel de Ghelderode et Jan Fabre

par Lydie Toran

Thèse de doctorat en Littératures française et francophone

Sous la direction de Hélène Laplace-Claverie et de Luk Van Den Dries.

Soutenue le 18-12-2014

à Avignon en cotutelle avec l'Universiteit Antwerpen , dans le cadre de École doctorale 537 « Culture et patrimoine » (Avignon) , en partenariat avec Laboratoire Identité Culturelle- Textes et Théâtralité / ICTT (laboratoire) .

Le président du jury était Michel Bertrand.

Le jury était composé de Luk Van Den Dries, Michel Bertrand, Franck Peeters, Paola Ranzini.

Les rapporteurs étaient Michel Bertrand, Franck Peeters.


  • Résumé

    La théâtralité de la mort chez les deux artistes flamands Michel de Ghelderode et Jan Fabre est basée sur un corpus de textes. Découpée en trois domaines constitutifs du théâtre - littérature, dramaturgie, esthétique - l'objectif de ma recherche est centré sur un dialogue entre un art dramatique et un art postdramatique, de façon à confronter ou confondre certains éléments des deux champs théâtraux à travers la théâtralité de la mort. Le domaine littéraire explore le discours des deux auteurs, depuis le titre de leurs oeuvres jusqu'à leurs genres, en passant par les micro et les macrostructures du texte, montrant que la littérature de la mort se reconnaît aussi bien à la forme qu'aux motifs de l'écriture. Les renversements carnavalesques propres aux pièces des écrivains en dépit de leurs différences fondamentales se retrouvent dans le domaine dramaturgique. Il se concentre sur des personnages, des espaces et des temps de la mort en faisant ressortir ce qui relève du jeu dramatique et du jeu performatif. La notion du double, dans le champ de l'esthétique, est étudiée à partir du corps et à partir du processus créatif des deux poètes; le miroir du tableau sur le théâtre est une constante de ce travail. Enfin, la notion duale est opposée à l'universel que représente la figure christique, porteuse du grotesque par la résurrection. Malgré les coupures entre les diverses formes d'expressions artistiques, pour Jan Fabre il a continuité entre un langage visuel et un langage textuel, telle une continuité entre vie et mort.

  • Titre traduit

    Jan Fabre and Michel de Ghelderode : theatricality of death


  • Résumé

    The theatricality of death at both Flemish artists Michel de Ghelderode and Jan Fabre is based on acorpus of texts. Divided into three constituent fields of theater - literature, dramaturgy, aesthetic -the objective of my research is focused on a dialogue between a dramatic and a post-dramatic art, inorder to confront or confuse some theatrical elements of both fields through theatricality death. Theliterary part explores the linguistics of the authors texts, from the title of their works to their genres,including the micro and macrostructures, showing that the literature of death is as well in the shapeas in the motives of the writing. The carnavalesc reversals particular to the writers' plays in spite oftheir fundamental differences is found in the dramaturgy field. It focuses on characters, spaces andtimes of death by highlighting what is dramatic play and performative play. The concept of doublein the aesthetics part, is observed through the body and the creative process of the poets; the mirorof the painting on theater is a constant in these works. Finally the double is opposed to the universalthat the christik figure represents, carrier the grotesc by the resurrection. If there are gaps betweenthe various forms of artistic expressions, for Jan Fabre there is continuance between a visuallanguage and a textual language, such continuity between life and death.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Avignon et des Pays de Vaucluse. Service commun de la documentation. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.