Implication des microARNs dans la calcification artérielle liée à l'insuffisance rénale chronique

par Fatiha Taïbi

Thèse de doctorat en Sciences et santé

Sous la direction de Laurent Metzinger et de Valérie Metzinger-Le Meuth.

Soutenue en 2014

à Amiens .


  • Résumé

    La maladie rénale chronique (MRC) est associée à des calcifications vasculaires et l'athérosclérose. Il existe un besoin pour de nouveaux prédicteurs de la maladie afin de permettre un diagnostic plus précoce de ces troubles, prédire la progression de la maladie, et améliorer l'évaluation de la réponse au traitement. Nous nous sommes concentrés sur les microARNs, car ils sont impliqués dans une variété de fonctions cellulaires en pathologie cardio-vasculaire. Nous avons examiné les changements d'expression de microARNs dans les aortes de souris insuffisantes rénales chronique (IRC) sauvages (C57BL6/J ou WT) et invalidées pour le gène de l’apolipoprotéine E (Apo-E KO), aisi que dans les aortes de leurs homologues non IRC (souris SHAM). Les deux miARNs spécifiques du muscle lisse vasculaire, à savoir, miR-143 et miR-145 ont leur expression diminuée dans les aortes des souris Apo-E KO et / ou IRC, ou les deux, et le niveau d’expression de la protéine cible Myocardine a été augmentée. Le miARN inflammatoire, miR-223, a été augmenté dans des stades plus avancés de l'IRC, et ses protéines cibles spécifiques NFI-A et GLUT-4 ont été considérablement diminuées. L'expression de miR-126, un miARN spécifique des cellules endothéliales, a été nettement augmentée et l'expression de ses protéines cibles VCAM-1 et SDF-1 a été modifié au cours de la maladie rénale chronique. Le traitement sevelamer, un chélateur de phosphate couramment utilisé chez les patients insuffisants rénaux chronique, a corrigé partiellement ces altérations de l'expression de ces microARNs, suggérant un lien direct entre les modifications de l’expression des microARNs observés et la toxicité vasculaire liée à l’urémie élévée induite par l’IRC. Aussi, on a observé une dérégulation des niveaux d’expression des miR-126, -143 et -223 dans le sérum murin au cours de l'IRC expérimentale. Enfin, nous avons également étudié la localisation de l’expression de ces miARNs dans la paroi aortique des souris WT via la technique de microdissection laser, les résultats préliminaires obtenus ont démontré que l’ensemble des 4 miARNs étudiés ci-dessus sont exprimés dans les deux couches de la paroi aortique, à savoir l’intima et la média. En conclusion, ces miARNs pourraient avoir un ou des rôle (s) dans le remodelage vasculaire observé dans la MRC et peuvent donc représenter des cibles utiles pour prévenir ou traiter les complications vasculaires de la maladie rénale chronique.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (112 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 99-112

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Picardie Jules Verne. Bibliothèque universitaire. Pôle Santé.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : THMD 2014-4
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.