La professionnalisation de la formation initiale des instituteurs au Sénégal à la charnière des 20e et 21e siècles : cas de l'EFI (école de formation des instituteurs)

par Mouhamadou Lamine Ba

Thèse de doctorat en Sciences de l'éducation

Sous la direction de Philippe Monchaux et de Brigitte Frelat-Kahn.

Le président du jury était Frédéric Charles.

Le jury était composé de Philippe Monchaux, Brigitte Frelat-Kahn, Françoise Cros, Line Numa-Bocage, Frédéric Charles.

Les rapporteurs étaient Françoise Cros, Line Numa-Bocage.


  • Résumé

    Le système de formation des instituteurs au Sénégal s'inscrit-il sur la voie de la professionnalisation ? Où se situe-t-il par rapport aux critères scientifiques de la professionnalisation ? Les dispositifs et les modalités de formation contribuent-ils à former des enseignants professionnels ? Les discours et pratiques des différents acteurs concourent-ils à l'atteinte de l'objectif de professionnalisation retenu dans le référentiel de compétences des EFI de 1999 ? Cette injonction de professionnalisation de la formation des instituteurs répond-t-elle aux enjeux d'efficacité et d'efficience du système éducatif ou constitue-t-elle un « effet de mode » soumis à l'usure du temps ? Telles sont les questions auxquelles nous avons tenté de répondre dans notre présente recherche portant sur « La professionnalisation de la formation initiale des instituteurs au Sénégal à la charnière des 20è et 21è siècles : Le cas de l'EFI (Ecole de formation des instituteurs) de Thiès ». Pour ce faire, partant d'un état des lieux, nous avons analysé le processus d'évolution du système de recrutement et de formation des instituteurs au Sénégal depuis la création des CFP (Centres de formation pédagogique) en 1960 jusqu'à l'installation des EFI en 1993 remplacés en 2011 par les CRFPE (Centres régionaux de formation des personnels de l'éducation). Nous nous sommes plus focalisé sur la fourchette temporelle (1995 - 2011) du fait des multiples transformations et mutations structurelles et conjoncturelles intervenues durant ces dernières décennies dans le système de formation et de recrutement des instituteurs au Sénégal. Notre étude est structurée au double plan : formel par l'exploitation des documents et textes réglementaires organisant la formation ; et opérationnel en interrogeant les discours et pratiques des différents acteurs. Elle s'appuie sur une approche mixte alliant le quantitatif et le qualitatif par l'utilisation de questionnaires et de guides d'entretien pour tester nos hypothèses de recherche. L'analyse de nos résultats de terrain révèle que la visée professionnalisante reste plus prescriptive - apparition dans les textes et dans le référentiel de compétences des EFI de 1999 - qu'opérationnelle et plus précisément dans les pratiques de formation. Et ce, l'absence d'une alternance intégrative (pas d'articulation entre les enseignements théoriques et la formation pratique), la non tenue d'ateliers d'analyse de pratiques, la non institutionnalisation de stages de responsabilité entière et d'écriture professionnelle sont, entre autres, des facteurs pouvant inhiber une formation réflexive. Qui plus est, l'organisation centralisée et normée du système de formation, ôtant toute autonomie et responsabilité aux acteurs, tend plus vers la « prolétarisation » (Perrenoud, 1996) que vers la « professionnalisation » de la formation initiale des instituteurs du Sénégal. In fine, notre thèse se veut une contribution scientifique et pragmatique aux débats sur l'apport de la professionnalisation dans la formation initiale des enseignants en invitant les autorités et acteurs du système éducatif sénégalais à mettre davantage l'accent sur la « réflexivité » dans les pratiques de formation, et ce, par l'effectivité d'une alternance intégrative. La professionnalisation de la formation initiale ne saurait tenir toutes ses promesses que, dans une certaine mesure, en installant chez les élèves-maîtres des compétences professionnelles pour répondre aux enjeux de l'école sénégalaise - scolarisation universelle, rationalisation des ressources humaines, matérielles et financières, prise en compte des différentes demandes éducatives de la population sénégalaise, faire face aux réformes et innovations pédagogiques introduites à l'école. Puissent les CRFPE (Centres régionaux de formation des personnels de l'éducation) officiellement mis en place en 2011/2012 succédant aux EFI, intégrer dans leur plan de formation les questions de l'heure de l'école sénégalaise pour un système de formation performant. Comme processus, la professionnalisation, amorcée dès la formation initiale, se poursuivra tout au long de la formation continue voire celle de toute la vie. C'est dans cette perspective que s'orientent nos prochains travaux de recherche.

  • Titre traduit

    The professionnalization of the initial training of primary school teachers in Senegal at the junction of two centuries (the 20th and the 21 st centary) : the case of EFI (training school of the primary teachers)


  • Résumé

    Does the training system of senegalese primary school teachers come within the framework of professionalization? Or does it hold in the way of the scientific criteria of professionalization? Are the systems and the modalities of training contribute to train professional teachers? Do the speeches and practices of the different actors converge to reach the objective of professionalization adopted in the referential of competence in the EFI of 1999. This injunction of professionalization of the primary school teachers does it keep in touch with the stakes of effectiveness and of efficiency of the educational system or does it constitute an "effect of mode" submitted to the wearing of time? Such are the questions to which we try to answer in our present research on "the professionalization of the initial training of primary school teachers in Senegal at the junction of two centuries (the 20th and the 21st centary) : the case of the EFI of Thies". For this, after taking stock of the process of how to evaluate the system of recruitment and training of the primary school teachers in Senegal since the creation of the CFP in 1960 until the erection of the EFI in 1993, which will be replaced by the CRFPE in 2011. We focused our study on the temporal bracket (1995 - 2011) thanks to the multiple transformations and the structural and conjunctural changes which occurred in the educational system. Our study is structured on the double view: formal, for the exploitation of documents and texts that regulate the training,; and operational for questioning the speeches and practices of the different actors. It relies on a mixed approach combining quality and quantity using questionnaires and semi-structured interview in order to test our hypotheses of research. An analysis of our results on the spot shows that our professional aim remains more prescriptive - the appearance in the texts and in the referential of competences of the EFI in 1999 — than operational and more precisely in the training practices. For this, the lack of integrative alternation (no link between theoretical teaching and the practical training), the lack of analytical workshop (no institutionalization of training courses of entire responsibility) and the professional writing are, among others, factors which can inhibit a reflexive training. Furthermore, a centralized organization and standardized training system bereft all self-sufficiency and responsibility to the actors, tendingts "proletarization" (Perrenoud, 1996) instead of professionalization of the initial training of teachers in the primary sector. In fine, our thesis wants to be a pragmatic and scientific contribution to the debates on the usefulness of professionalization in the initial training system of teachers, inviting the authorities and the actors of the educational system to put the emphasis on reflexivity in the pratical training and for this, for the effectiveness of an integrative alternation. The professionalization of the initial training could not hold all its promises, in a way, without installing in the heads of the school —teachers professional competences to answer back the stakes of Senegalese school - universal schooling, the rationalization of human resources, material and financial resources too, to face up to the pedagogical reform and innovations introduced at school. May the CRFPE (Training of education personnel regional centers) founded in 2011 replaced the EFI, integrate in the training plan the questions of the moment of the Senegalese school for a performing training system. As a process, this professionalization started in the initial training hold on during the continued training, that's to say, life long. It is in this perspective that our research towards.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (336-163 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 315-331

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Picardie Jules Verne. Bibliothèque universitaire. Section Lettres et Sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : N 2875
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.