Les infections respiratoires aigües chez les pélerins du Hajj

par Samir Benkouiten

Thèse de doctorat en Pathologie humaine. Maladies infectieuses

Sous la direction de Philippe Brouqui et de Philippe Gautret.

Le président du jury était Yazdan Yazdanpanah.

Le jury était composé de Philippe Brouqui, Philippe Gautret, Yazdan Yazdanpanah, Denis Malvy.

Les rapporteurs étaient Denis Malvy.


  • Résumé

    Chaque année, deux à trois millions de musulmans de plus de 180 pays à travers le monde affluent vers l'Arabie Saoudite pour l'accomplissement du grand pèlerinage à la Mecque, appelé communément le "Hajj". Les virus, et particulièrement celui de la grippe, sont les causes les plus fréquentes d'infections respiratoires aiguës chez les pèlerins.Nous avons décidé de réaliser une étude bibliographique afin de rechercher des preuves de l'efficacité des mesures non pharmaceutiques de prévention des infections respiratoires pendant le Hajj. En résumé, bien que le lavage des mains soit fréquent parmi les pèlerins, le port du masque reste un défi majeur et la distanciation sociale, visant à réduire les contacts avec les personnes infectées, difficilement réalisable pendant le séjour en Arabie Saoudite. Les données sur l'efficacité de ces mesures non pharmaceutiques dans le contexte du Hajj sont limitées et les résultats sont contradictoires, soulignant la nécessité d'études supplémentaires.En 2012 et 2013, nous avons conduit une étude prospective afin d'évaluer sur la même cohorte de pèlerins la prévalence de virus et de bactéries pouvant être responsables d'infections respiratoires aiguës, avant le départ de France pour le Hajj et au retour d'Arabie Saoudite. Nous avons ainsi démontré l'acquisition par les pèlerins de virus respiratoires, principalement rhinovirus, coronavirus (non MERS-CoV) et les virus grippaux, pendant leur séjour en Arabie Saoudite. Aucun n'a été testé positif pour le MERS-CoV. Aussi, une proportion importante de pèlerins a été infectée par Streptococcus pneumoniae, alors que leur couverture vaccinale contre le pneumocoque est faible.

  • Titre traduit

    Acute respiratory infections among Hajj pilgrims


  • Résumé

    Annually, over two million Muslims from more than 180 countries gather in the Kingdom of Saudi Arabia to perform the pilgrimage to Mecca, also known as the "Hajj". Respiratory viruses, and especially influenza virus, are the most common cause of acute respiratory infection among pilgrims.We conducted a review to summarize the evidence related to the effectiveness of non-pharmaceutical interventions in preventing the spread of respiratory infectious diseases during the Hajj. Overall, although hand hygiene compliance is high among pilgrims, face mask use and social distancing remain difficult challenges. Data about the effectiveness of these measures at the Hajj are limited, and results are contradictory, highlighting the need for future large-scale studies.In 2012 and 2013, we conducted for the first time a prospective longitudinal study of pilgrims, to determine the prevalence of viruses and bacteria potentially responsible for acute respiratory symptoms, before departing from France for the Hajj and before leaving Saudi Arabia. We thus demonstrated the acquisition of respiratory viruses, most notably rhinovirus, coronaviruses (other than MERS-CoV), and influenza viruses, by pilgrims during their stay in Saudi Arabia. None of the pilgrims was positive for MERS-CoV. Also, while vaccination coverage against pneumococcal infection is low among pilgrims, many of them have acquired Streptococcus pneumoniae.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Informations

  • Détails : 1 vol.(121 f.)
  • Annexes : Bibliogr. 23 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Marseille. Timone). Service commun de la documentation. Bibliothèque de médecine - odontologie.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.